• * BLAVET Jean-François-Antoine

    Jean-François-Antoine  BLAVET

     

    Né le 26 avril 1753 à Saint-Valery-sur-Somme

    Mort le 22 octobre 1796 à Saint-Valery

     

    BLAVET  Jean-François-Antoine

     

    Capitaine de vaisseau

     

    Fils de Simon Blavet (capitaine de navire) et de Catherine-Flore Ravin

    Il entra dans la marine marchande où il obtint dès l'âge de 19 ans le grade de capitaine.

    En 1778, il se rendit à Brest et s'enrôla dans la marine royale.

    Il fixa bientôt l'attention de ses chefs et fut embarqués comme lieutenant de frégate sur la corvette de 18 canons 'l'Hirondelle' partie pour Cayenne, qui fit de nombreuses captures sur les côtes de Guyane.

    Lorsque la paix fut conclue avec les Anglais, il prit le commandement du vaisseau de 500 tonneaux ' La Pallas' et navigua pour le commerce en Amérique et aux Indes.

    Les habitants de Saint-Valery qui avaient apprécié toute sa valeur, le nommèrent en 1793 capitaine de vaisseau, il se rendit aussitôt à Brest où on lui confia le commandement de la frégate 'Proserpine' avec laquelle il fit un grand nombre de prises.

    En 1794, il commandait le vaisseau 'Le Juste' qui faisait partie de la flotte du vice-amiral Villaret de Joyeuse, il se distingua par des prodiges de valeur dans le terrible combat d'Ouessant le  13 prairial an 2 (1 juin 1794).

    BLAVET  Jean-François-Antoine

    Placé à l'arrière-garde avec 5 autres gros vaisseaux il fut toujours aux prises avec las Anglais, entouré d'ennemis, rempli d'eau dans la cale, entièrement dématé, rasé comme un ponton et hors d'état de gouverner, 'Le Juste' combattait encore...le carnage fut affreux, sur 600 hommes d'équipage 400 étaient tués et beaucoup hors de combat, il avait été lui-même grièvement blessé à la poitrine et au bras gauche, n'espérant plus de secours il tenta vainement de regagner le port de Brest en plaçant une petite voile sur les débris du mat de misaine, il fut contraint de se rendre.

    BLAVET  Jean-François-Antoine

    Rendu peu après à la lberté, il revint à Saint-Valery où ses blessures qui n'avaient pu se refermer, le conduisirent au tombeau le 22 octobre 1796.

     

    Doué d'un caractère vif et d'un ardent courage, il maintenait à son bord la discipline la plus sévère, il réunissait un haut degré de qualités morales et de talents nautiques.

     

    Un quai de sa ville natale porte son nom.

    BLAVET  Jean-François-Antoine


  • Commentaires

    1
    Pascale
    Mardi 5 Décembre 2017 à 00:46
    Bonjour, le quai Blavet est en hommage au capitaine Benoit Blavet mort au combat le 13 praiirial an 2
      • Mardi 5 Décembre 2017 à 13:59

        Bonjour, pouvez-vous m'en dire plus sur ce Benoit Blavet et quelles sont vos sources.

    2
    Pascale
    Vendredi 8 Décembre 2017 à 05:37

    Bonjour, il y a une affiche sur le quai, mais beaucoup plus loin que la photo du site

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :