• * BOISTEL d'WELLES-DUROYER

    Charles-Frédéric  BOISTEL d'WELLES-DUROYER

     

    * BOISTEL d'WELLES-DUROYERblason de la famille Boistel d'Welles

     

    Né le 1 juillet 1790 à Amiens

    Mort le 14 janvier 1884 à Amiens

    Fils de J-B Boistel d'Welles et de Marie-Thérèse-Charlotte d'Incourt d'Abancourt.

    Marié en 1851 avec Henriette-Adèle-Claire Delbourg d'Arragon.

     

    Colonel de la garde nationale

    Capitaine d'artillerie

    Chevalier de la Légion d'honneur

     

    * BOISTEL d'WELLES-DUROYER 

    Entré à l'école Polytechnique en 1808, il en sortit en 1810 et affecté dans l'artillerie, il passa 2 ans à l'école d'application de Metz comme sous-lieutenant élève, il en sortit lieutenant en 1812.

    Il participa aux dernières campagnes de l'Empire, notamment en Russie dans le 7ème corps de la Grande Armée.

    Nommé capitaine et aide-de-camp du général Trigand de Beaumont.

    Lors du retour de Napoléon de l'île d'Elbe, il était en garnison à Douai au 6ème régiment d'artillerie.

    Présent à Waterloo le 18 juin 1815.

    Nommé colonel de la garde nationale sous la Restauration.

    Chevalier de la Légion d'honneur le 24 juillet 1832

    Maire d'Amiens de 1832 à 1835 puis de 1839 à 1848.

    Président du Conseil Général de la Somme et secrétaire perpétuel de l'académie d'Amiens.

    Une rue d'Amiens porte son nom : rue Duroyer (faubourg Ste Anne)

    Il résidait au 17 rue Mazagran à Amiens.

    * BOISTEL d'WELLES-DUROYER

    Sa sépulture se trouve au cimetière de La Madeleine à Amiens

    * BOISTEL d'WELLES-DUROYER


  • Commentaires

    1
    saint olive
    Dimanche 1er Janvier 2017 à 15:44

    Bonjour ,

    Frederic boistel d'Welles était le gd père de mon gd père .

    Je dispose de son portrait  ainsi que plusieurs de ses ascendants ou descendants.

    Il est enterré à lisle / tarn;

    Par contre les Armes que vous faites figurer ne sont pas exactes 

    Aide de camp du général Trigant de Beaumont.

    Panthéon de la Légion d'Honneur.

    Dans notre "tradition" familiale , il n'est pas dit qu'il était à Waterloo ou en Russie mais a  effectivement faitplusieurs campagnes .

    Il était reponsable de l'artillerie , au moment de l'occupation de Berlin par les troupe françaises.

      • Dimanche 1er Janvier 2017 à 18:18

        Bonjour
        Je prend note de vos commentaires, serait-il possible de me faire parvenir son portrait sur ma boite mail ainsi que ses armoiries...
        Une interrogation concernant sa sépulture : son tombeau se trouve au cimetière de La Madeleine à Amiens et vous me dites qu'elle est à Lisle/Tarn !!! pouvez-vous m'éclairer svp.
        Cordialement

      • Samedi 22 Décembre 2018 à 17:54

        D'après le registre communal, cette concession fut acquise en mars 1828, par Jean-Baptiste, Emmanuel et Charles Frédéric Boistel-Duroyer, domiciliés à Amiens, rue de Noyon.

        Les sources conservées à la bibliothèque municipale (série M) indiquent que le monument est construit en 1827.

        La sépulture est décrite par S. Comte (1847), qui mentionne "un simple piédestal supporté par un socle et surmonté d'un chapiteau dans le goût égyptien" Épitaphe (face principale) : + / Ci-gît / Charles Frédéric / BOISTEL D'WELLES DUROYER/ chevalier de la Légion d'Honneur / ancien cantinier d'artillerie / de 1830 à 1848. / Il fut / colonel de la Garde Nationale / maire d'Amiens / membre, secrétaire et président / du Conseil Général de la Somme / secrétaire perpétuel de l'académie d'Amiens / né le 1er juillet 1790 / décédé le 14 janvier 1881.

    2
    Vincent wilhelem
    Vendredi 21 Décembre 2018 à 21:12
    Je cherche à mettre la main sur les armoiries de la famille Saint-Olive pourriez-vous m'envoyer quelque chose si cela ne vous dérange pas trop merci de votre gentillesse, cordialement vw
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :