• * Colonel PICOT

    Joseph-Alexandre-Edouard  PICOT

     

    Né le 8 octobre 1788 à Abbeville

    Décédé en décembre 1855 à Paris

     

    Fils de Philippe-Joseph Picot et de Alexandrine-Rosalie Lottin.

     

    Colonel du génie

    Chevalier de la Légion d'honneur en 1813 et chevalier de Saint-Louis en 1824.

    Officier de la Légion d'honneur en 1831

    Commandeur de la Légion d'honneur

    * Colonel PICOT

     

    Il fit ses études au collège des Quatre-nations puis vers 15 ans à Sainte Barbe.

    Admis à l'école de Polytechnique le 1 janvier 1806, il en sortit premier pour le génie en 1808.

    Il passa sous-lieutenant élève du génie à Metz où il resta 11 mois.

    Le 1 septembre 1809, il est envoyé en Hollande avec l'armée du Nord, il est nommé lieutenant le 1 janvier 1810.

    Lieutenant au 1er bataillon de mineurs le 12 janvier 1810 sur l'île de Walcheren.

    Passé à l'état-major du génie le 6 juillet puis à la direction de Groningue le 26 décembre.

    En 1811, il fit la reconnaissance à main armée des îles du nord de la Hollande.

    L'empereur avait remarqué le talent d'observation du jeune officier.

    Il passe capitaine en second au 1er bataillon de sapeurs le 7 janvier 1812 puis à l'état-major du génie de la Grande Armée le 27 et part pour la campagne de Russie le 19 février.

    * Colonel PICOT

    A Insterbourg, il lutte contre le désordre des soldats et s'attire les faveurs des habitants.

    Passé au 2ème bataillon de mineurs le 21 août, il prit part aux principales actions de cette dure campagne en combattant à Ostrowno, Smolensk, La Moskowa, Malojaroslawetz, Krasnoï et au désastreux passage de la Bérézina.  

    * Colonel PICOT

    Capitaine à l'état-major du génie le 1 janvier 1813, il fit la campagne de Saxe et combat à Lutzen, Bautzen, Dresde, Leipzig, Hanau.

    A Wurtzen, il était dans le groupe environnant l'Empereur quand le maréchal Duroc et le général Kirgener furent tués par un boulet de canon.

    Sa conduite remarquable lui vaut le titre de chevalier de la Légion d'honneur le 26 mars 1813.

    * Colonel PICOT

    En 1814 il concourt à la défense de Mayence, puis employé ensuite à Hesdin le 1 juin 1814 et incorporé au 1er régiment du génie le 9 novembre.

    On le retrouve à Saint-Quentin en mai 1815 où il prit part à la défense de cette place, puis à celle de Saint-Denis et de Valenciennes.

    Sous Louis XVIII, il est employé à Bergues ( bien avant Dany Boon) en 1817, à Gravelines en 1818 où il fit d'importants travaux?

    Il reçoit la croix de Saint-Louis en 1824.

    Nommé chef de bataillon le 1 juin 1828 puis commandant de l'école du génie de Metz.

    Il reçoit la croix d'officier de la Légion d'honneur le 11 juin 1831.

    Affecté à l'armée du Nord en 1832, il fit le siège d'Anvers.

    Cité deux fois à l'ordre de l'armée, il est nommé lieutenant-colonel le 14 janvier 1833.

    Il est ensuite employé à Dunkerque puis à Brest en 1835 où il est directeur des fortifications.

    Colonel en 1838 il est nommé directeur des fortifications en Corse en 1839 puis à Toulon en 1840.

    Il revint à Paris en 1847 , admis à le retraite il est cependant nommé commandant militaire du Palais royal.

    Il meurt dans ses fonctions à Paris.

    * Colonel PICOT

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :