• * De SAINT-OMER

    Pierre De Saint-Omer

     

    Né le 6 mai 1782 à Onvillers (Piennes-Onvillers)

    Mort le 10 juin 1838 à Onvillers

    * De SAINT-OMER

    Fils de Pierre De Saint-Omer (marchand) et Marie-Françoise Floury

    * De SAINT-OMER

     

    Soldat au 29ème de ligne le 6 février 1806

    Il fait campagne en Autriche de 1806 à 1808

    Caporal le 18 août 1808

    Campagne d'Espagne de 1809 à 1811 où il est blessé à Rodrigo le 18 octobre 1809 par un coup de feu au genou droit.

    Passe comme grenadier au 2ème régiment de grenadiers à pied le 16 août 1811

    Caporal le 9 juillet 1812

    Sergent le 25 janvier 1813

    Campagne de Saxe en 1813

    Chevalier de la Légion d'honneur le 14 septembre 1813

    * De SAINT-OMER

    Campagne de France en 1814

    Campagne de Belgique en 1815 où il est blessé au bras gauche par un coup de feu le 16 juin 1815 à Fleurus.

    Licencié le 24 septembre 1815

    * De SAINT-OMER

     


  • Commentaires

    1
    Verdin d'Onvillers
    Jeudi 23 Juin 2016 à 21:36

    Ce Pierre de Saint-Omer fait partie de la belle-famille de mes ancêtres, des Verdin d'Onvillers.
    En effet, Pierre de Saint-Omer est le fils de Pierre de Saint-Omer, qui est le fils de Charles de Saint-Omer, qui est le frère de Nicolas de Saint-Omer, marié à mon arrière arrière arrière arrière arrière arrière grande tante Marie Anne Verdin (1718-1782), et je descends en ligne droite du frère aîné de Marie Anne Verdin, Maclou Verdin (1714-1749). La fille de Marie Anne Verdin et de Nicolas de Saint-Omer, Geneviève, née en 1746, est marraine de Pierre de Saint-Omer fils, et ce dernier a pour parrain Charles, son propre grand père.
    Mais il y a autre chose : Pierre de Saint-Omer père avait une première femme, Antoinette Poitou, avec qui il a eu Geneviève de Saint-Omer (2è du nom), née en 1776, et qui aura comme premier mari.... François Verdin, né en 1765, fils de François Verdin dit Curé, son père, qui est l'oncle paternel de Maclou Verdin, mon ascendant direct; et de Françoise Barbier.
    Autrement dit, François Verdin est le semi-neveu de Pierre de Saint-Omer fils.

    Onvillers, ou la généalogie qui rend fou. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :