• *général THOMAS Martial

    THOMAS Adrien-Martial , vicomte de Saint-Henry


    Baron d'Empire                                      
    Général de brigade 
    Officier de la Légion d'honneur le 14 juin 1804
    Commandeur de la Légion d'honneur le 24 octobre 1814
    Chevalier de Saint-Louis

    Né le 8 août 1767 à Abbeville (Somme)
    mort le 19 juin 1829 à Montreuil-sur-Mer (Pas-de-Calais)

    *général  THOMAS Martial



    Sous-lieutenant au Service des Puissances étrangères avant la Révolution,il en est fait mention par les brevets qui lui ont été délivrés par le Directoire.
    Officier d'Etat-Major auprès du Lieutenant-Général Alexis de la Morlière en mai 1792
    Capitaine au 7ème rgt de hussards,devenu le 6ème,en novembre 1792
    Employé près du général en chef Hoche en qualité d'officier d'Etat-Major en fructidor an 2
    Adjudant-général nommé sur le champ de bataille par Hoche en brumaire an 4,après avoir déployé sa bravoure en Vendée
    Employé dans son grade au Ministère de la guerre en ventôse an 4
    Retourné auprès du général Hoche en prairial an 5
    Employé ensuite aux armées d'Allemagne,du Danube et du Rhin;à cette dernière;il a rempli pendant 2 campagnes la fonction de général de brigade à la division Molitor (corps du Lieutenant-général Lecourbe)
    A obtenu un sabre d'honneur par les états du Vorarlberg,il commandait alors la droite de la division Molitor et occupait le poste important de Feldkirch qu'il avait déjà vaillamment défendu l'année précédente.

    *général  THOMAS Martial


    Chef d'Etat-Major de la 2ème division militaire en janvier 1806
    Commandant de la place de Wefel en octobre 1806
    Attaché à l'Etat-Major du maréchal duc de Valmy en mai 1807
    Employé au 2ème corps de la Gironde en novembre 1807
    Employé à l'armée d'Italie en mars 1809
    Chef d'Etat-Major de la 1ère division de dragons sous le général Lamarque puis du comte de Grouchy

    *général  THOMAS Martial

    Lettre de recommandation du général de Grouchy


    Pendant la campagne d'Espagne,il était à Baylen et à la tête de ses braves sous le feu d'une batterie et de douze à quatorze cents anglais,escaladèrent les formidables rochers de l'île de Caprée
    Baron d'Empire le 6 octobre 1810
    En 1812, il était chef d'état-major du 1"corps de cavalerie de la grande armée, et se distingua au passage de la Wilia, en chargeant à la tête d'un régiment prussien, qu'il. avait sous ses ordres, et qui, sur son rapport , obtint plusieurs décorations.

    Le grade de général de brigade fut la récompense de sa belle conduite le 25 novembre 1813.
    Il fit la campagne de 1813, et fut, en 1814, envoyé en mission à Maëstricht par S. A. R. Monsieur.
    Des commissaires prussiens,saxons et hollandais se disputaient la possession de cette place. Les premiers offrirent cinq cent mille francs au général Thomas pour le déterminer à leur livrer sa nombreuse artillerie et tous ses magasins, évalués quatre millions ; il rejeta cette offre, et remit la ville au prince d'Orange, à condition que tout le matériel resterait à la France. Au mois de juillet de la même année, il reçut l'ordre de se rendre en Bohême et en Moravie, en qualité de commissaire du roi pour l'échange des prisonniers de guerre. Au mois d'octobre suivant, on le chargea de la même mission en Russie. Arrivé à Bialystock, il trouva plusieurs colonnes de prisonniers qui refusaient de reconnaître Louis XVIII. Il parvint à gagner la confiance des officiers et des soldats, leur fit jurer obéissance, et les rendit à leur patrie. L'empereur Alexandre, instruit par le maréchal prince Barclay de Tolly, du zèle et de l'activité qu'il avait déployés en cette occasion, le nomma chevalier de l'ordre de Ste-Anne, de la seconde classe.

    Le général Martial Thomas, nommé commandant du département de la Seine-Inférieure , et par intérim, de la 15me division militaire, en 1816, était commandeur de l'ordre de Saint-Léopold ( Autriche ); de la couronne de fer ( Italie ), et desDeux-Sicijes; de l'ordre de Guillaume des PaysBas; grand-croix de celui des quatre empereurs ( Allemagne ) ; chevalier de l'éperon-d'or ( Italie ), etc., etc. Il fut mis en non activité en 1817, revint à Abbevîlle quelque temps après, et se retira ensuite à Montreuil, où il mourut le 19 juin 1829.
    Malgré l'obscurité de ses derniers jours, pouvions-nous oublier cet ancien ami de Hoche, ce vieux compagnon d'armes de Moreau, de Mathieu Damas, de Molitor, de Bernadotte , et de tant d'autres chefs illustres.

    *général  THOMAS Martial

     * Son frère Louis-Charlemagne THOMAS

    Graveur de son métier,élève et cousin de Beauvarlet

    Contraint d'abandonner son art pour voler à la défense de la patrie en 1792, il devint capitaine dans le 3ème bataillon de Paris, il mourut sur le champ de bataille aux avant-postes d'Aix-la-Chapelle le 1 mars 1793.

    source:Biographie d'Abbeville et de ses environs


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :