• Le pavillon du vaisseau "Le Généreux"

    Le pavillon du "Généreux"

    C'est à la capture, le 18/2/1800 au large de Malte, du vaisseau  " Le Généreux", l'un des quelques navires qui s'était échappé du désastre d'Aboukir, que l'on doit la sauvegarde de l'un des plus anciens pavillons tricolores connus.

    L'amiral Nelson s'empara de l'immense oriflamme de 16 m de long sur 8 de large et le rapporta dans son Norfolk natal, d'où il ne partira plus.

    Plus de 200 ans plus tard, le géant est encore marqué par les débris de bois et la poudre à canon.

    Le musée du château de Norwich l'a restauré et 47.000 euros ont été nécessaires.

    Ce drapeau serait l'un des premiers pavillons tricolores de l'histoire, l'étendart bleu-blanc-rouge a été adopté en 1794 par la Convention.

    C'est le picard Louis-Jean-Nicolas Lejoille, né à Saint-Valery-sur-Somme en 1759, commandant du "Généreux" qui aurait été l'un des premiers à arborer la gigantesque bannière à la poupe de son navire.


  • Commentaires

    1
    Jean de Souancé
    Vendredi 17 Avril à 09:11

    bonjour, le pavillon du Généreux, immense oriflamme, a vraisemblablement été tissé à Nogent le Rotrou, dans le cadre d'un marché passé par la Convention pour tisser les premiers pavillons Bleu-Blanc-Rouge.

    Jean-Jérôme de Souancé

      • Vendredi 17 Avril à 10:04

        Bonjour, merci pour cette précision.

         

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Jean de Souancé
    Vendredi 17 Avril à 09:12

    l'oriflamme a vraisemblablement été tissée à Nogent le Rotrou dans le cadre d'un marché attribué à la Ville de Nogent le Rotrou et la Convention

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :