• Antoine-François  GOGUET

     

    Né le 30 avril 1775 à Epénancourt (Somme)

    Mort le 15 septembre 1819 à Saint-Louis (Sénégal)

     

    Fils d'Antoine-Alexandre Goguet (Laboureur) et de Bathilde Francière

    Frère cadet du général Goguet Louis-Antoine Vast-Vite.

    Marié à Marie Renault le 23 juillet 1804 à Saint Domingue

    1 fils : Jules-Auguste-Alphonse (1815-1887)

     

    Commissaire de marine de 1ère classe

    Commandant de la compagnie administrative de St Domingue

    Chevalier de la Légion d'honneur

    * GOGUET  Antoine-François

     

     

    Il s'est distingué pendant le siège de Santo Dominguo à la tête de la division administrative forte de 92 hommes.Il fit 28 sorties de janvier à février 1809, en repoussant toujours l'ennemi.

    Il fut blessé le 20 ventôse an 13, d'une balle lui ayant traversé le poignet droit, il en résulta l'impossibilité absolue de fléchir les doigts index et majeur.

    Officiait à Anvers en 1811.

    * GOGUET  Antoine-François

    * GOGUET  Antoine-François

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Alexandre  LAMBERT

     

    Né le 26 janvier 1768 à Saint-Valery-sur-Somme

    Mort le 3 septembre 1809 à Corfou de fièvre maligne

    Fils de Louis-François Lambert (capitaine de navire) et de Madeleine Hennache

    * LAMBERT  Alexandre

     

    Entré au service en 1782

    Capitaine de frégate le 27 octobre 1802

    Il commande la division de l'Adriatique

    Chevalier de la Légion d'honneur le 14 juin 1804

    Faisait partie de l'occupation françaises des îles Ioniennes.

     

    * Lettre de l'Empereur au capitaine Lambert

    Paris, 8 avril 1809

    Au capitaine Lambert, commandant des frégates la Danaé et la Flore, à Corfou.

    Monsieur le Commandant de nos frégates la Danaé et la Flore, vous partirez sans délai pour Ancône. Vous embarquerez sur votre bord le cadre du 3c bataillon du 2e régiment de ligne italien, ainsi qu'un bataillon de 600 Albanais, qui montreraient de la bonne volonté pour venir servir en Italie. Si le gouverneur n'avait pas reçu l'ordre du ministre de la guerre, vous lui présenteriez le présent ordre, et l'exécutera comme s'il l'avait reçu directement de notre ministre.

    Dans le cas où des forces supérieures ennemies seraient devant Ancône, vous vous rendriez à Venise.

    Vous préférerez, en cas d'évènement, les ports de Dalmatie, de Cattaro, de Raguse ; vous éviterez le port de Trieste et même les ports d’Istrie.

    Si quelques hommes des cadres des 3e bataillons du 14e régiment d'infanterie légère et du 6e d’infanterie de ligne étaient restés à Corfou, vous les embarquerez également pour qu'ils rejoignent leurs corps.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique