• Antoine-Joseph MANGOT

     

    Né le 1 avril 1772 à Péronne (Somme)

    Mort le 8 décembre 1848   (habitait Dinan dans les Côtes d'Armor)

    Fils de Antoine-Jean Mangot (aubergiste au Pot d'étain) et de Marie-Josèphe Labelle.

    * MANGOT Antoine-Joseph

     

    Sous-Lieutenant d'infanterie

    Chevalier de la Légion d'honneur

    * MANGOT Antoine-Joseph

     

    Entré au service le 28 octobre 1790 au 29ème rgt Dauphin

    Grenadier le 14 mai 1792 et caporal le 28 fructidor an II.

    Fait les campagnes de 1792, 1793 et l'an II à l'armée du Nord.

    Les ans II à IV à l'armée de l'Ouest, l'an V à l'armée d'Italie.

    Les ans VI à IX en Egypte et en Syrie, blessé le 29 ventôse an VIII.

    Nommé sergent le 17 fructidor an VIII

    Il passe au bataillon d'élite le 28 frimaire an XII et fait les campagnes de l'an XII et XIII à l'armée des Côtes de l'Océan.

    Il obtient un brevet d'honneur le 14 brumaire an XIII.

    Chevalier de la Légion d'honneur le 5 novembre 1804.

    * MANGOT Antoine-Joseph

    En 1805 (an XIV) il est à la Grande armée.

    Rentré du bataillon d'élite le 21 janvier 1806, il fait campagne en Istrie puis au Frioul en 1807, en Italie en 1808 et en Allemagne en 1809.

    Nommé sous-lieutenant le 27 mars 1809.

    * MANGOT Antoine-Joseph

     


    votre commentaire
  • Bernard-Nicolas MAGNIER

     

    Né le 20 janvier 1788 à Berteaucourt-les-Dames (Somme)

    Mort le 30 octobre 1850 à Berteaucourt

    Fils d'Armand Magnier et de Madeleine Doysi

    * MAGNIER  Bernard-Nicolas

     

    Lieutenant d'infanterie

    Chevalier de la Légion d'honneur

    * MAGNIER  Bernard-Nicolas

     

    Entré au service le 13 juillet 1807 comme conscrit dans le 1er régiment d'artillerie de marine, détaché sur l'île d'Ouessant.

    Embarqué sur le vaisseau "le Tourville" du 6 janvier 1808 jusqu'au 14 juin 1808.

    Détaché au fort Sarrazin le 23 mars 1809 puis à celui du Dangereau le 7 février 1810.

    Embarqué sur la frégate "la Revanche" le 21 septembre 1810 puis sur le vaisseau "le Diadème" le 23 octobre 1812.

    Il avait été auparavent nommé caporal le 1 janvier 1812.

    De retour sur terre, il passe le Rhin le 25 août 1813 pour la campagne d'Allemagne, il s'est trouvé au blocus et siège de la ville d'Erfurt en 1813-1814.

    Rentré en France le 26 août 1814.

    Cantonné à Brest en 1815, puis à Bourges et Rochefort.

    Nommé sergent le 1 février 1819.

    Mis en congé absolu pour ancienneté de service le 1 janvier 1821.

    Reprend du service  dans les gardes à pied le 18 janvier 1821.

    Renvoyé dans ses foyers en congé illimité en attendant de nouveaux ordres le 19 août 1830.

    Nommé sous-lieutenant au 25ème de ligne par ordonnance royale le 12 février 1831

    Il fait la campagne de Belgique en 1831 et 1832

    Blessé le 5 décembre 18323 au siège de la citadelle d'Anvers, par un éclat de bombe au bras droit et au talon.

    Chevalier de la Légion d'honneur le 14 janvier 1833

    * MAGNIER  Bernard-Nicolas

     


    votre commentaire
  • Firmin-Florentin  MABRIER

     

    Né le 25 octobre 1777 à Framerville (Somme)

    Mort le 6 janvier 1833 à Paris (au 5 rue de Normandie, dans le quarier du Marais)

    Fils de Firmin (homme de confiance du comte Doria) et de Clotilde Lefebvre.

    * MABRIER  Firmin-Florentin

     

    Lieutenant d'infanterie

    Chevalier de la Légion d'honneur

    * MABRIER  Firmin-Florentin

     

    Soldat le 11 septembre 1802, caporal le 5 octobre 1802 et fourrier le 31 octobre 1802.

    Sergent le 23 septembre 1803, sergent-major le 15 avril 1804.

    A fait les campagnes de 1808 à 1813 en Espagne

    Adjudant sous-officier le 31 mai 1808

    Sous-lieutenant le 10 juillet 1813

    Lieutenant provisoire le 26 décembre 1813, confirmé le 17 janvier 1814.

    Chevalier de la Légion d'honneur le 10 janvier 1814.

    Prisonnier de guerre par l'avant-garde russe sur les hauteurs de Vilnos le 14 mars 1814, rentré le 21 mars 1814.

    Fait la campagne de France de 1814 avec la Grande armée.

    * MABRIER  Firmin-Florentin

     

    * MABRIER  Firmin-Florentin


    votre commentaire
  • Claude-Charles-Antoine-Marie  LE VAILLANT de BRUSLE

     

    Né le 16 avril 1790 à Péronne (Somme)

    Mort le 18 avril 1865 à Fresnes-Mazancourt (Somme)

    Fils de Claude-Marie-Barthélémy Le Vaillant (écuyer, seigneur de Fresnes-Mazancourt, conseiller du roy, lieutenant général au bailage et gouvernement de Péronne) et de Marie-Reine-Caroline de Viefville.

    * LE VAILLANT de BRUSLE

     

    Lieutenant de cavalerie

    Chevalier de la Légion d'honneur

    * LE VAILLANT de BRUSLE

     

    Mousquetaire gris, lieutenant de cavalerie le 19 mars 1815 pour prendre rang du 19 mars 1814.

    Sorti des mousquetaires et nommé lieutenant de dragons du Rhône le 29 septembre 1815.

    Chevalier de la Légion d'honneur le 29 décembre 1815.

    Lieutenant aux chasseurs de la Meuse le 28 avril 1818.

    Fut maire de Fresnes-Mazancourt.

    * LE VAILLANT de BRUSLE


    votre commentaire
  • Joseph-Quentin  LEROY

    LEROY de RECK suite à son mariage avec Marie-Madeleine de Reck

     

    Né le 7 février 1775 à Pozières (Somme)

    Mort le 16 décembre 1842 à Pozières

    Fils de Isidore Leroy (laboureur) et de Marie-Anne Doutard

    * LEROY  Joseph-Quentin

     

    Sous-Lieutenant de cavalerie

    Chevalier de la Légion d'honneur en 1804

    * LEROY  Joseph-Quentin

     

    Entré au service le 26 pluviose an II (1791) au 5ème régiment de chasseurs à cheval, à Coblentz.

    Il fait les campagnes de l'an II à l'an V aux armées du Nord et du Rhin.

    Brigadier le 21 fructidor an V, maréchal des logis le 18 vendémiaire an VIII, maréchal des logis-chef le 14 germinal an X.

    En l'an XI , il est en Hanovre d'où il a été envoyé par choix à l'école d'hipiatrique (médecine des chevaux).

    Il passe adjudant le 6 thermidor an XII.

    Chevalier de la Légion d'honneur le 13 brumaire an XIII.

    * LEROY  Joseph-Quentin

    De 1805 à 1807, il fait campagne en Allemagne, en Prusse et en Pologne.

    Nommé Sous-lieutenant après la bataille d'Austerlitz, breveté du 31 janvier 1806.

    Il est à remarquer que cet officier a reçu la plus grande partie de ses grades sur le champ de bataille, qu'il était déja membre de la Légion d'honneur en brumaire an XIII (1804), qu'il a continué ses services avec distinction dans les campagnes d'Austerlitz, de Pologne et de Prusse où il a reçu 7 coups de feu, dont un a été jugé mortel par les médecins de l'armée (balle restée logée dans la poitrine), ce qui a déterminé da mise en retraite le 16 novembre 1807.

    Maire de sa commune à son retour

    Juge de paix du canton d'Albert

    * LEROY  Joseph-Quentin


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique