• Louis-Pierre  FAUX

     

    Né le 27 mars 1776 à Moreuil (Somme)

    Mort le 1 juin 1851

    Fils de Jean-Pierre Faux et de Marie-Jeanne Devismes

    * FAUX  Louis-Pierre

     

    Lieutenant du génie

    Chevalier de Saint-Louis le 16 août 1820

    Chevalier de la légion d'honneur le 10 avril 1832

    * FAUX  Louis-Pierre

     

    Entré comme volontaire au 4ème bataillon du Pas de Calais le 23 janvier 1792

    Caporal-fourrier le 15 septembre 1792

    Sergent le 25 décembre 1792, sergent-major le 3 septembre 1793

    De 1792 à l'a VII il fait campagne aux armées de Sambre et Meuse puis du Rhin.

    Il passe a 60ème rgt le 4 brumaire an VII puis au 91ème le 1 pluviose an VII

    Sous-lieutenant le 19 avril 1800

    Mis en retraite temporaire pour cause de blessure le 7 septembre 1800

    Reprend du service comme quartier-maître au 13ème bataillon des prisonniers de guerre espagnols, attaché au génie militaire le 1 octobre 1811.

    Nommé lieutenant au 18ème escadron du Train le 25 février 1812, il est nommé commandant de la 2ème compagnie le 5 mai 1812, il fait la campagne de Russie où il est blessé par un coup de sabre à la main gauche, un coup de feu à la cuisse droite, il eut 2 doigts de la main droite gelés et reçut un coup de lance au bras droit.

    Fait prisonnier de guerre en 1813, il est conduit sur les frontières de Sibérie.

    Une fois rentré en France début 1814, il passe au 12ème escadron le 28 juillet 1814.

    En 1815, il reste en France.

    Licencié de l'armée de la Loire le 1 janvier 1816

    Nommé lieutenant-trésorier de la compagnie maritime de Dunkerque le 9 mai 1816.

    Lieutenant-trésorier à la compagnie de l'Eure le 1 octobre 1820, puis du Pas de Calais le 10 janvier 1822 et de la Mayenne le 18 juillet 1824.

    * FAUX  Louis-Pierre


    votre commentaire
  • François-César  FACQUET

     

    Né le 25 mars 1785 au Crotoy (Somme)

    Mort le 5 mai 1839 à Brest (suicide)

    Fils de Martin Facquet et de Catherine Danot

    Marié à Marie-Marguerite Firmin

    * FACQUET  François-César

     

    Lieutenant d'infanterie

    Chevalier de la légion d'honneur

    * FACQUET  François-César

     

    Entré au service le 22 messidor an XI au 1er régiment d'artillerie de marine

    Il fait la campagnes des ans XI et XII en rade de Brest

    Celle de l'an XIV en Amérique et au Portugal

    Il revient en rade de Brest en 1806.

    Il passe aux grenadiers à pied de la Garde le 7 juillet 1807 et fait la campagne d'Espagne jusqu'en 1808.

    Campagne d'Autriche en 1809

    Fourrier le 15 janvier 1812, il fait la campagne de Russie où il perd 2 orteils gelés, du pied droit lors de la retraite de Moscou.

    Nommé sergent-major le 1 décembre 1813

    Chevalier de la légion d'honneur le 21 février 1814.

    * FACQUET  François-César

    Campagne de France en 1814 où il est nommé sous-lieutenant adjudant au corps royal des grenadiers le 1 juillet.

    Il est nommé lieutenant au 4ème rgt de tirailleurs le 13 avril 1815 à l'armée de la Loire.

    * FACQUET  François-César


    votre commentaire
  • Joseph  FABERT

     

    Né le 6 octobre 1765 à Amiens

    Mort le 11 mai 1845 à Abbeville

    Fils de Pierre Fabert et de Marie-Madeleine Théry

    Marié à Marie-Elisabeth Boëllet

    * FABERT  Joseph

     

    Lieutenant d'infanterie

    Chevalier de la légion d'honneur en 1803

    Officier d'une moralité pure, a fait toutes campagnes de la Révolution où il a fait preuve de bravoure, de zèle et de talents militaires.

    * FABERT  Joseph

     

    Soldat au 3ème rgt d'infanterie le 15 octobre 1784

    Caporal le 1 juin 1787, caporal-fourrier le 15 mars 1791, sergent le 5 janvier 1792

    Il passe au 4ème bataillon de sapeurs le 1 septembre 1793.

    Il fait les campagnes de 1792, 1793 et l'an II à l'an V sur le Rhin.

    Sergent-major le 1 frimaire an IV, en floréal an IV, à Manheim, il se jette à la nage dans les inondations et sous le feu de l'ennemi pour indiquer le passage.

    Sous-lieutenant le 14 germinal an V

    Conservé dans son grade au 3ème bataillon de sapeurs le 30 prairial an VI à l'armée d'Angleterre.

    L'an VII à IX, il fait campagne sur le Danube et sur le Rhin.

    Il a eu le bras gauche cassé par un coup de feu le 1 germinal an VII en défendant Ostracht avec un détachement de sapeurs contre des forces très supérieures

    Nommé lieutenant au pied par arrêté du Premier Consul le 3 ventôse an VIII, en récompense de ses actions.

    * FABERT  Joseph

    Lieutenant en premier à la réorganisation du Génie le 24 ventôse an X.

    Mis en retraite pour causes de blessures par décret impérial du 17 pluviôse an XII

    Nommé commissaire de police à Abbeville, à son retour.

    Chevalier de la légion d'honneur le 18 décembre 1803.

    * Lettre du général Soult en sa faveur

    * FABERT  Joseph*Lettre du maréchal Berthier,ministre de la guerre

    * FABERT  Joseph


    votre commentaire
  • Fidel-Amand  DUPETIT

     

    Né le 18 mai 1748 à Amiens

    Mort le 8 février 1810 à Péronne

    Fils de François Dupetit et de Marie-Berthe Magnier

    * DUPETIT Fidel-Amand

     

    Lieutenant dans la gendarmerie impériale

    Chevalier de la légion d'honneur (premier contingent)

     

    Soldat au régiment de dragons de Monteclair le 28 octobre 1765, brigadier le 28 octobre 1769.

    Il passa comme simple cavalier dans la maréchaussée le 24 juillet 1774.

    Il décède le 8 février 1810.

    Brigadier le 1 décembre 1781.

    Nommé maréchal des logis dans la gendarmerie nationale le 19 décembre 1792

    Nommé lieutenant le 18 septembre 1793.

    Il fit les campagnes de 1792 et 1793 aux armées du Nord et de la Moselle.

    Envoyé à Péronne à la 15ème légion de gendarmerie à la fin de l'an II.

    Chevalier de la légion d'honneur le 25 prairial an XII.

    * DUPETIT Fidel-Amand

    * DUPETIT Fidel-Amand


    votre commentaire
  • Louis-François-Xavier-Hippolyte DULIEGE d'ARREST ou DULIEGE d'AUNIS;

    * DULIEGE d'ARREST

     

    Né le 12 janvier 1795 à Bellavesne aujourd'hui rattaché à Toeufles (Somme)

    Mort le 1 août 1851

    Fils de Nicolas-Louis Duliège et de Marie-Charlotte-Victoire de Freytag

    * DULIEGE d'ARREST

     

    Lieutenant des chevau-légers de la Garde

    Chevalier de la légion d'honneur le 30 décembre 1815

    * DULIEGE d'ARREST

     

    Entré au 1er régiment des Gardes d'honneur en qualité de brigadier le 8 juillet 1813.

    Licencié le 20 avril 1814

    Entré au corps des chevau-légers le 5 juillet 1814

    Licencié le 31 décembre 1815.

    A fait les campagnes de 1813 et 1814.

    * DULIEGE d'ARREST

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique