• Pierre-Firmin  HEUMANN

     

    Né le 29 novembre 1780 à Amiens

    Mort le 14 septembre 1853

    Fils de Jean-Frédéricque-Guillaume Heumann (marchand drapier) et de Marie-François Sevin

    * HEUMANN  Pierre-Firmin

     

    Capitaine d'infanterie

    Chevalier de la Légion d'honneur

     

    * HEUMANN  Pierre-Firmin

    Entré au service en qualité de sergent au 39ème régiment d'infanterie le 15 décembre 1806, il fait les campagnes de 1807 et 1808 à la Grande Armée.

    En 1809 il est à Flessingue aux Pays-Bas.

    Nommé sous-lieutenant dans la cohorte de l'Aisne, incorporé le 11 juillet 1810 dans le 54ème de ligne devenu le 50ème rgt d'infanterie.

    Il fait la campagne d'Espagne de 1810 à 1813, nommé lieutenant le 17 juin 1813, blessé grièvement à la jambe droite par un coup de feu le 25 juillet au col de Maya.

    Il fait la campagne de France en 1814.

    Placé provisoirement dans la légion de la Somme comme lieutenant le 1 avril 1816, confirmé dans cet emploi le 8 janvier 1817.

    Capitaine le 24 février 1819.

    Placé au 40ème rgt de ligne le 18 décembre 1820 puis nommé au 6ème de ligne le 31 décembre 1820 (ordre transmis par le marechal de camp Schaffer).

    Cet officier d'un mérite distingué sous tous les rapports a mérité dans plusieurs circonstances la croix de la Légion d'honneur le 25 avril 1821, le conseil du 50ème régiment aime à faire l'éloge de cet officier pour sa bravoure et le sang froid qu'il a constamment montré.

    * HEUMANN  Pierre-Firmin


    votre commentaire
  • Louis-Charles  HESSE

     

    Né le 8 décembre 1767 à Hervilly (Somme)

    Mort  ?

    *Tous renseignements le concernant seraient bienvenus, des doutes sur sa naissance à Hervilly (Henne !!!) et la date de son décès...pas trouvé sur le site de la L-H !

     

     

    Capitaine d'infanterie

    Chevalier de la Légion d'honneur

     

    Lorsque la Révolution éclata, il en embrassa les principes avec ardeur et il fut nommé lieutenant dans le 3ème bataillon des volontaires de la Somme le 2 septembre 1791.

    C'est en cette qualité qu'il débuta sa carrière et son éducation militaire commença sous des maîtres tels que Dumouriez, Dampierre, Custine, Houchard et Pichegru successivements nommés au commandement de l'armée du Nord pendant les années 1792, 1793 et les ans II et III.

    Le 25 prairial an II, il fut blessé par un coup de feu à la poitrine à l'affaire d'Hoolglen, cette blessure quoique grave n'attiédit point son courage, et il continua son service avec le même zèle et le même dévouement.

    Passé à l'armée de Sambre et Meuse commandée par le général en chef Jourdan, il y déploya une valeur remarquable, et le grade de capitaine qui lui fut conféré le 21 brumaire an IV, dans la 24ème demi-brigade d'infanterie de ligne, fut la juste récompense des services qu'il avait rendus.

    Passé à la 15ème demi-brigade d'infanterie légère, il fit la campagne de l'an V en Italie alors commandée par le général Bonaparte.

    Il s'y signala plusieurs fois et fut cité comme un modèle de bravoure et de bonne conduite.

    En l'an VI, il est à l'armée expéditionnaire de Rome sous les généraux Berthier, Saint-Cyr et Masséna et en l'an VII à l'armée de Naples commandée par Championnet et MacDonald où il se distingua particulièrement au passage du Rignano.

    Il reçut un sabre d'honneur de la part du Directoire.

    * HESSE Louis-Charles

    Il combattit avec son ardeur accoutumée à l'affaire de La Trebbia le 1 messidor an VII, il fut blessé par un coup de feu à la cuisse droite et fut fait prisonnier par les Autrichiens le même jour.

    Au mois de nivôse an IX, il rentra dans sa patrie et fit campagne à l'armée des Grisons commandée par MacDonald.

    Le 4 frimaire an XII il est fait chevalier de la Légion d'honneur.

    En l'an XIV il fait campagne avec la Grande Armée, il se mit en évidence à Austerlitz où il fut blessé d'un coup de feu au pied droit.

    Cette blessure l'ayant empêché de déployer dans l'exécution de ses devoirs la même activité qu'il y avait toujours mise, il sollicita malgré l'avenir que lui promettaient sa bravoure et ses talents militaires, son admission à la retraite, ce qui lui fut accordé par décret impérial du 12 novembre 1806.

     


    votre commentaire
  • Claude-Joseph  D'HERVILLY

      

    Né le 20 ou 23 mai 1775 à Offoy (Somme)

    Mort le 31 janvier 1813 à Polsen

     

    Capitaine d'infanterie

    Chevalier de l'Empire  le 15 mars 1810.

     

    Parti comme volontaire le 26 pluviôse an II dans le 15ème bataillon des reserves, devenu 163ème et 36ème demi-brigade de ligne.

    Il fit avec l'armée du Nord les campagnes des ans II, III et IV, celles des ans V et VI à l'armée de Sambre et Meuse .

    Le 27 ventôse an VII en Helvétie, le quartier-général fut surpris de sa conduite;quoique blessé au genou, il fondit baïonnette en avant sur quatre Autrichiens qu'il mit en fuite.

    Un peu plus tard, blessé à la tempe par un coup de feu, il continua de se battre avec tant d'intrépidité qu'il fit mettre bas les armles à une compagnie autrichienne commandée par trois officiers qu'il fit prisonniers.

    A l'armée du Rhin pendant les ans VIII et IX, il passa dans les chasseurs à pied de la garde des Consuls le 13 frimaire de cette dernière année et y fut nommé caporal le 22 pluviôse suivant.

    Sergent le 15 ventôse an X, il reçut un fusil d'honneur le 27 frimaire an XI et passa comme sergent-major dans les vélites le 15 germinal an XII.

    * D'HERVILLY  Claude-Joseph

    Pendant les campagnes de l'an XIV à 1807 en Autriche, en Prusse et en Pologne il obtint le grade de lieutenant le 28 mars 1807 et se fit remarquer le 10 juin suivant : grièvement blessé d'un coup de feu à la cuisse gauche, il revint au combat lorsqu'il apprit que son capitaine et les autres officiers de sa compagnie avaient été tués.

    Il prit part à la guerre d'Espagne en 1808.

    Il fut nommé capitaine au 4ème rgt de voltigeurs de la garde le 5 avril 1809 et fit la campagne d'Allemagne.

    Il retourna en Espagne avec le corps de garde commandé par le général Dorsenne et y servit avec distinction en 1810 et 1811.

    Appelé à la Grande Armée pour faire l'expédition de Russie en 1812, ce brave officier mourut à Polsen le 31 janvier 1813 des suites des fatigues de la guerre.

    * D'HERVILLY  Claude-Joseph


    votre commentaire
  • Jacques-Maurice  HERBET

     

    Né le 20 décembre 1788 à Mesnil-Martinsart (Somme)

    Mort le 14 juin 1832 à l'hôpital militaire de Bourbonne (Haute-Marne)

    Fils de François Herbet (meunier) et de Marie-Anne Guilbert

    * HERBET  Jacques-Maurice

     

    Capitaine d'artillerie à cheval

    Chevalier de la Légion d'honneur

     

    * HERBET  Jacques-Maurice

    * HERBET  Jacques-Maurice

    Entré au service le 29 juillet 1807 au 3ème régiment d'artillerie à cheval

    Brigadier le 1 mai 1808,il fait campagne à l'armée du Nord en 1809.

    Nommé fourrier le 1 mai 1810 puis maréchal des logis-chef le 1 janvier 1812 et fait la campagne de Russie avec la Grande Armée.

    Il fait la campagne d'Allemagne en 1813 où il est nommé lieutenant en second le 19 septembre 1813.

    Le 1 décembre 1813, il est fait prisonnier à Dresde, rentré de prison par désertion le 28 mai 1814.

    Il fait la campagne de 1815 en France, nommé lieutenant en premier le 15 avril 1815, il passe à la Garde Impériale le 22 mai 1815 comme lieutenant en second.

    Passe lieutenant en premier le 6 février 1819.

    1822 au bidon sanitaire

    Nommé capitaine en second le 27 juillet 1823 à l'état-major de l'artillerie puis au 2ème rgt d'artillerie à cheval, il fait la campagne d'Espagne en 1823-1824, siège de Cadix et Tarifé.

    Chevalier de la Légion d'honneur le 9 août 1823

    Il entre à l'hôpital militaire de Bourbonne le 1 juin 1832 et y décède du choléra le 14 juin.

    * HERBET  Jacques-Maurice


    votre commentaire
  • Pierre-Louis-Valentin  HELLE

     

    Né le 7 octobre 1786 à Lassigny (Oise)

    Mort le 19 août 1860 à Etelfay (Somme)

    Marié le 13 novembre 1816 à Etelfay avec Marie-Victoire Leroy

     

    * HELLE  Pierre-Louis

     

    Capitaine d'infanterie

    Chevalier de la Légion d'honneur

     

    Entré au service le 14 octobre 1806 au 1er régiment de fusiliers-chasseurs, il fait les campagnes de 1806 et 1807 en Prusse.

    * HELLE  Pierre-Louis

    1808 et 1809 en Espagne.

    Passe au bataillon des vélites de Florence comme sergent en mars 1810.

    En 1812 et 1813, il est à l'armée du Nord où il est nommé sous-lieutenant le 20 septembre 1813, il sera blessé à la main par un coup de feu à Leipzick.

     

    Il fera la campagne de France en 1814 avec la Grande Armée, il sera blessé à la main par un coup de feu à Fontaine le 18 janvier, nommé adjudant-major le 22 janvier 1814, puis lieutenant au 14ème rgt d'infanterie légère le 20 août 1814

    En 1815 à l'armée de la Loire

    Mis en non-activité le 14 avril 1816 et au traitement de réforme le 1 juillet 1828.

    Passe au 25ème rgt d'infanterie de ligne le 22 juin 1831 et fait la campagne de Belgique.

    Nommé capitaine le 23 septembre 1832

    Mis en retraite le 9 mai 1833 après 30 ans de service et 9 campagnes de guerre.

    Chevalier de la Légion d'honneur le 12 août 1853. 

    * HELLE  Pierre-Louis


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique