• Louis-Hubert  FROIDURE

     

    Né le 2 septembre 1773 à Villers-Bocage (Somme)

    Mort le 1 mars 1844 à Villers-Bocage (Somme)

    Fils de Antoine-Benjamin Froidure et de Marie-Catherine Harent

    Marié à Marie-Geneviève-Thérèse Pruvost

    * FROIDURE  Louis-Hubert

     

    Chef de bataillon d'infanterie

    Chevalier et officier de la Légion d'honneur

     

    * FROIDURE  Louis-Hubert 

    Entré au service le 30 nivôse an II au 15ème bataillon des volontaires nationaux, faisant ensuite partie du 36ème rgt de ligne.

    Il fait campagne de l'an II à l'an IV à l'armée du Nord et à celle de Sambre et Meuse les ans V et VI.

    Caporal le 25 floreal an V   

    En Helvétie en l'an VII, sur le Rhin en l'an VIII et IX.

    Il est fait prisonnier le 19 fructidor an VII, rentré en frimaire an VIII.

    Sergent le 4 fructidor an VII et sergent-major le 1 messidor an VIII.

    Les ans XII et XIII au camp de Saint-Omer où il passe Sous-lieutenant le 1 germinal an XIII.

     Avec la  grande armée en l'an XIV et de 1806 à 1808.

    Nommé lieutenant le 23 septembre 1806 et février  capitaine le 13 septembre 1808.

    Blessé par un coup de feu à la machoire le 8 février1807 à Eylau.

    Chevalier de la Légion d'honneur le 14 avril 1807.

    De 1808 à 1812, il fait la campagne d'Espagne.

    A reçu une forte contusion à la cuisse droite le 16 janvier 1809 à La Corogne.

    En 1813, il est en Prusse avec la Grande Armée où il est nommé chef de bataillon le 1 mars 1813, il est blessé à la cuisse gauche le 14 septembre 1813.

    Officier de la Légion d'honneur le 11 juillet 1813.

    * FROIDURE  Louis-Hubert

    Il est au siège de Dresde où il sera fait prisonnier de guerre lors de la capitulation, il rentrera en france en août 1814.

    Mis en non-activité le 1 septembre 1815.

    21 ans et 6 mois de services, 20 campagnes de guerre.

    * FROIDURE  Louis-Hubert

    * FROIDURE  Louis-Hubert

     


    votre commentaire
  • Charles-François-Louis  FOUQUIER

     

    Né le 12 juin 1770 à Muille-Villette (Somme)

    Mort le 4 août 1840 à Haguenau (Bas-Rhin)

    Fils d'Eloi Fouquier (laboureur) et de Marie-Jeanne-Angélique Hadengue.

    * FOUQUIER  Charles-François

     

    Chef d'escadron dans la cavalerie

    Chevalier et officier de la Légion d'honneur

     

    * FOUQUIER  Charles-François 

    Il entre au service comme cavalier au régiment de Septimanie le 17 octobre 1787.

    Incorporé au 1er rgt de chasseurs le 20 mai 1788

    Fourrier le 4 mars 1792

    En 1792 et 1793, il fait campagne à l'armée de Sambre et Meuse

    Maréchal des logis-chef le 11 juillet 1793 et sous-lieutenant le 18 floréal an II.

    De l'an II à l'an IX à l'armée du Rhin.

    Blessé à Altenkirchen le 15 messidor an IV par un coup de feu à l'épaule droite.

    Prisonnier de guerre le 4 fructidor an IV lors de la reddition de la citadelle de Wurtsbourg.

    Il est nommé lieutenant le 12 messidor an VII.

    Le 5 floréal an VIII à Wilchtel, il est blessé grièvement par un coup de feu à la cuisse gauche lors d'une charge à la tête de son peloton contre un escadron de dragons autrichiens, qu'il mit en déroute.

    Les ans XII et XIII à l'armée des Côtes de l'Océan.

    L'an XIV et de 1806 à 1812, il fait les campagnes de la Grande Armée.

    Nommé capitaine au choix le 7 nivôse an XIV.

    Chevalier de la Légion d'honneur le 1 octobre 1807.

    Aide de camp du général Bescarreaux le 5 septembre 1809.

    Il passe ensuite capitaine au 4ème chevau-légers le 19 avril 1813 en Prusse, il sera nommé chef d'escadrons dans un régiment provisoire de cuirassiers à Hambourg le 16 décembre 1813.

    Il passe chef d'escadron titulaire au 9ème rgt de cuirassiers le 16 décembre 1813 jusqu'au 25 novembre 1815, il combat à Waterloo.

    Officier de la Légion d'honneur le 17 mars 1815.

    * FOUQUIER  Charles-François

    Il aura fait 18 campagnes de guerre.

    Il meurt le 4 août 1840 à Haguenau dans le Bas-Rhin.

    * FOUQUIER  Charles-François

     

     


    votre commentaire
  • Louis-Charles-Barthélémi  DOUAY

     

    Né le 23 août 1772 à Amiens

    Mort le 16 juin 1856

    Fils de Noël Douay (maître tapissier) et de Marie-Anne Corbillon

    * DOUAY  Louis-Charles

     

    Chef de bataillon dans l'infanterie

    Chevalier et officier de la Légion d'honneur

    Chevalier de Saint-Louis

    * DOUAY  Louis-Charles

     

    Entré au service comme soldat dans le régiment de Barois le 26 septembre 1790.

    Caporal-fourrier le 31 mars 1791 et sergent-major le 15 avril 1792, il fait la campagne de 1792 à l'armée des Alpes-maritimes.

    De 1793 à 1796 il est à l'armée de l'Ouest, sous-lieutenant de grenadiers au 8ème bataillon de la Somme le 1 mai 1793, lieutenant le 6 mai 1793.

    Capitaine adjudant-major le 1 mai 1794.

    De 1797 à 1800 à l'armée du Rhin.

    Passé par incorporation à la 30ème demi-brigade d'infanterie légère le 10 fructidor an V.

    Incorporé au 106 ème de ligne le 16 pluviose an VIII.

    De 1801 à 1808 à l'armée d'Italie.

    Chevalier de la Légion d'honneur le 5 novembre 1804.

    1809 à la Grande Armée, 1810-1811 à l'armée de Naples, 1812 en Espagne, 1813 à la Grande Armée où il est nommé chef de bataillon au 101ème le 28 janvier 1813.

    Officier de la Légion d'honneur le 12 octobre 1813.

    1814 en Italie et 1815 à l'armée du Rhin.

    Chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis.

    A la Restauration, il est nommé chef de bataillon- major de la région des Basses-Alpes. 

    * DOUAY  Louis-Charles


    votre commentaire
  • François-Michel  DROMER

     

    Né le 26 juillet 1775 à Abbeville (Somme)

    Mort le 11 juin 1852 à Reims (Marne)

    Fils de François Dromer (marchand de vin) et de Scholastique Vasseur

    * DROMER  François-Michel 

    Chef de bataillon dans l'infanterie

    Chevalier de la Légion d'honneur

    * DROMER  François-Michel

     

    Entré au service le 30 septembre 1792 dans une compagnie franche, nommé sergent le 25 novembre 1792 et fait campagne à l'armée du Centre.

    Sous-lieutenant au premier bataillon de la Somme le 20 juillet 1793.

    Lieutenant au 3ème bataillon auxiliaire de la Somme le 29 pluviose an VIII, incorporé dans le 26ème régiment d'infanterie légère le 26 germinal an VIII et fait campagne sur les Côtes.

    A l'armée d'observation du Midi en l'an IX

    Les ans XII et XIII au camp de Boulogne, l'an XIV, 1805 et 1806 à la Grande Armée en Autriche.

    En 1808, il est en Prusse et en Pologne, nommé capitaine par décret du 31 juillet 1808.

    En 1809, il est à l'armée d'Allemagne en Autriche, il est capitaine aide de camp du général Pouget le 30 mai 1810.

    Chevalier de la Légion d'honneur le 23 juin 1810.

    * DROMER  François-Michel

    Il fait la campagne de Russie en 1812 et en 1813 celle de Saxe.

    Capitaine-adjoint le 20 février 1813 et chef de bataillon le 13 septembre 1813.

    Appelé pour concourir à la formation du 75ème rgt d'infanterie de ligne le 8 juillet 1814.

    * DROMER  François-Michel


    votre commentaire
  • Laurent-Eléonor  DONCOEUR

     

    Né le 8 janvier 1770 à Abbeville (Somme)

    Mort le 10 avril 1832 à Paris

    Fils de François-Amable Doncoeur et de Marie-Marguerite Pocholle

     

    * DONCOEUR  Laurent-Eléonor 

    Chef d'escadron dans la gendarmerie

    Chevalier et officier de la Légion d'honneur

     

    * DONCOEUR  Laurent-Eléonor

     

    Entré dans les dragons de la République le 4 septembre 1792 puis dans le 14ème bataillon de réquisition de Paris le 15 septembre 1793, incorporé dans le 5ème bataillon des Vosges, caporal le 5 nivôse an II.

    Gendarme dans la 1ère division le 5 floréal an III.

    Maréchal des logis le 3 fructidor an IV, maréchal des logis-chef quartier-maître le 13 brumaire an VI, sous-lieutenant le 18  frimaire an X.

    Lieutenant de gendarmerie  dans le département de l'Ariège le 28 vendémiaire an XII puis lieutenant dans la gendarmerie d'élite le 13 prairial an XII.

    * DONCOEUR  Laurent-Eléonor

    Chevalier de la Légion d'honneur le 14 juin 1804.

    Lieutenant en premier, adjudant de l'habillement le 1 mai 1806.

    Capitaine de la 2ème compagnie le 23 octobre 1811.

    Officier de la Légion d'honneur le 28 octobre 1813.

    * DONCOEUR  Laurent-Eléonor

    Chef d'escadron de gendarmerie à Arras le 1 mai 1814, puis à Mont de Marsan le 25 novembre 1814 jusqu'au 10 janvier 1816 date de sa mise en retraite.

    A fait les campagnes de la Révolution jusqu'en l'an III et celles de l'Empire en 1812 en Russie, 1813 en Saxe et 1814 en France.

    * DONCOEUR  Laurent-Eléonor


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique