• Pierre-Charles-Bruno  DENNEFERT

     

    Né le 6 octobre 1770 à Péronne (Somme)

    Mort le 5 septembre 1858 à Bellême (Orne)

    Fils de Charles-Robert Dennefert (marchand) et de Marie-Anne Vasseur

    * DENNEFERT  Pierre-Charles

     

    Chef d'escadron de cavalerie

    Chevalier de la Légion d'honneur

     

    * DENNEFERT  Pierre-Charles 

    Entré au service à 18 ans le 22 septembre 1789 comme cavalier au 19ème rgt de cavalerie Royal-Champagne.

    A fait les campagnes de 1792 à l'an III aux armées du Nord, l'an IV à l'an IX aux armées du Rhin.

    Blessé le 25 prairial an II par un coup de feu au genou gauche à Rousselaere, blessé d'un coup de baïonnette à la cuisse gauche au siège de Gra..e .

    Fourrier le 18 mai 1793, adjudant avec rang de sous-lieutenant le 26 brumaire an II, lieutenant le 10 fructidor an VIII, adjudant-major le 22 ventôse an X.

    Incorporé au 9ème rgt de cavalerie le 5 pluviose an XI avec rang de capitaine le 22 fructidor an XI.

    Passé au 1er régiment de cuirassiers le 25 ventôse an XII.

    * DENNEFERT  Pierre-Charles

    Fait les campagnes de l'an XIV à 1809 en Autriche, Suisse et Pologne.

    Capitaine en pied le 24 novembre 1806, blessé d'un coup de lance et d'un coup de sabre sur la tête à Eylau le 8 février 1807.

    Chevalier de la Légion d'honneur le 14 avril 1807.

    Chef d'escadron le 19 janvier 1809.

    Blessé d'un coup de feu au talon droit à Essling le 22 mai 1809. 

    * DENNEFERT  Pierre-Charles


    votre commentaire
  • Jean-Charles  DELASSUS

     

    Né le 21 mai 1772 à Airaines (Somme)

    Mort après 1840 à Vulaines (Seine-et-Marne)

     

    Major de cavalerie

    Chevalier de la Légion d'honneur

    Chevalier de Saint-Louis

     

    Entré au service comme dragon le 3 avril 1792 dans le 5ème régiment, il fit les campagnes de 1792 à l'an III aux armées du Nord, des Ardennes et de Sambre et Meuse .

    Il reçut un coup de feu au genou et un coup de sabre à la cuisse le 6 messidor an II.

    Employé à l'armée d'Italie pendanr les ans IV et V, nommé brigadier le 6 ventôse an IV, fourrier le 23 fructidor, maréchal des logis et maréchal des logis-chef les 15 et 25 nivôse an V.

    Il reçut un coup de feu à la tête dans le Tyrol au mois de germinal de la même année.

    Employé à l'armée de l'Ouest en l'an VI et VII, il rentra à l'intérieur au commencement de l'an VIII et fut admis le 13 nivôse avec le grade de fourrier dans les grenadiers à cheval de la garde consulaire, devint marechal des logis-chef le 1 vendémiaire an IX, il passe ensuite aux chasseurs à cheval comme sous-lieutenant le 21 vendémiaire an X, lieutenant en second le 21 vendémiaire an XI et lieutenant en premier le 1 vendémiaire an XII.

    Titulaire de la Légion d'honneur le 25 prairial an XII.

     DELASSUS  Jean-Charles

    Il combattit avec la Grande Armée en l'an XIV contre l'Autriche, nommé capitaine dans les dragons de la garde impériale le 13 septembre 1806.

    Nommé chef d'escadron dans le même régiment le 28 mars 1813.

    Le 19 novembre 1814, il reçut du nouveau gouvernement le brevet de major de cavalerie.

    Nommé chevalier de Saint-Louis le 19 août 1820, il resta en non-activité jusqu'à sa retraite le 24 avril 1822 et se retira à Vulaines en Seine et Marne.

     DELASSUS  Jean-Charles

    officier de dragons


    votre commentaire
  • Louis-David  DAUSSE

     

    Né le 21 décembre 1773 à Gauville, hameau de Charny (Somme)

    * DAUSSE  Louis-David

    Mort le 10 mai 1854 à Aumale

    Fils de Louis Dausse et de Marie-Jeanne Harlé

    * DAUSSE  Louis-David

     

    Chef d'escadron dans la cavalerie

    Officier de la Légion d'honneur

     

    * DAUSSE  Louis-David 

    Entré au 13ème régiment de chasseurs le 2 juin 1793, il fait les campagnes de 1793 à 1796 à l'armée du Nord et celles de 1797 et 1798 à l'armée du Rhin.

    Il passe fourrier le 7 juillet 1798.

    De 1799 à 1801 il fait la campagne d'Italie, nommé maréchal des logis le 28 février 1801.

    En 1803, il est en Suisse, 1804 et 1805 en Allemagne et 1806-1807 en Prusse, nommé sous-lieutenant le 27 avril 1807.

    En 1808 il est sur les côtes de la mer Baltique , 1809 à la Grande Armée, nommé lieutenant le 21 juillet 1809.

    En 1810 et 1811, il est sur les côtes de Normandie où il est nommé capitaine le 6 mai 1811 et incorporé au 7ème rgt de chasseurs le 27 septembre 1811.

    * DAUSSE  Louis-David

    Campagne de Russie en 1812.

    Campagne de Prusse en 1813 où il est nommé chef d'escadron le 28 septembre 1813.

    Campagne de France en 1814.

    Cet officier s'est toujours distingué et particulièrement les 16, 17 et 18 novembre 1813, ce qui valut la Légion d'honneur comme officier le 23 décembre 1813.

    * DAUSSE  Louis-David

    Il décède le 10 mai 1854 à Aumale

    * DAUSSE  Louis-David

     


    votre commentaire
  • Jean-Baptiste  CUVILLIER

    Dit  COIZY

      

    Né le 24 juin 1769 à Coisy (Somme)

    Mort le 10 avril 1814 à Paris

     

    Chef d'escadron de cavalerie

    Chevalier de la Légion d'honneur

     

    Enrôlé-volontaire le 1 octobre 1787 dans le régiment de Conti-dragons, il fit toutes les campagnes de 1792 à l'an IX.

    Prisonnier en 1792 à la bataille de Fontoy en Moselle, libéré peu après, il fut nommé brigadier le 18 floréal et maréchal-des-logis le 20 prairial an II.

    Le 5 messidor an IV au passage du Rhin, il reçut 6 coups de sabre à la tête et fit 2 prisonniers.

    Le 15 fructidor à l'affaire qui eut lieu sur les bords du Lech, il fut de nouveau blessé d'un coup de baïonnette au côté droit.

    Nommé maréchal des logis-chef le 1er prairial an VII, il fit partie de la première réserve de l'armée des Côtes de l'Océan.

    Membre de la Légion d'honneur le 25 prairial an XII.

    Il passa sous-lieutenant le 1 germinal an XIII.

    En l'an XIV et 1806, il servit en Autriche et en Prusse, puis au Portugal en 1807 et 1808.

    Employé en 1809 à l'armée d'Allemagne, il y devint lieutenant le 22 mai.

    De 1810 à 1813, il fit la guerre en Espagne et au Portugal, il y obtint le grade de capitaine le 31 juillet 1811.

    Nommé chef d'escadron au 26ème rgt de dragons le 25 novembre 1813.

    Il fit la campagne de France en 1814, Grièvement blessé à Fère-Champenoise le 25 mars, il décède des suites de ses blessures le 10 avril à Paris.  

    * CUVILLIER  j-b dit Coizy

     Charge de dragons à la bataille de Fère-Champenoise en 1814


    votre commentaire
  • Honoré-François-Marc CREPIN

     

    Né le 27 avril 1758 à Amiens

    Mort le 15 février 1825 à Amiens

     

    Chef d'escadron

    Commandant de place

    Chevalier et officier de la Légion d'honneur

     

    * CREPIN  Honoré

     

    Il entre dans l'armée le 6 octobre 1776, comme cavalier dans le régiment de Franche-Comté.

    Brigadier le 9 juin 1785, il quitta ce corps par congé de grâce le 4 août 1787.

    Nommé capitaine dans la garde nationale d'Amiens le 1 mai 1789, il passe major le 15 juillet suivant et sous-adjudant-général le 20 octobre 1791.

    Il rejoignit l'armée du Nord en 1792 et passa chef de bataillon le 5 octobre.

    Le 4 février 1793, il entra dans le 10ème rgt de hussards comme capitaine-adjudant-major et fut promu chef d'escadron le 1er juin suivant.

    Le 12 septembre dans une affaire près de Cambrai, il eut la partie supérieure de l'oreille droite coupée par un coup de feu et reçut 4 coups de sabre sur la tête, il resta entre les mains de l'ennemi.

    Rendu par échange le 2 messidor an IV, il rejoignit son corps à l'armée de l'Ouest et servit de l'an V à l'an IX à celles de Sambre et Meuse, des Alpes, d'Italie et au corps d'observation de la Gironde.

    Employé ensuite aux camps de Bayonne et de Saint-Omer.

    Chevalier de la Légion d'honneur le 25 prairial an XII.

    En l'an XIV, sa conduite au combat de Wertingen mérita d'être citée dans un rapport.

    Présent à Ulm les 26,27 et 28 vendémiaire, il fut blessé à la retraite de Wischau le 7 frimaire suivant et prit quatre jours après, une part brillante à la bataille d'Austerlitz.

    * CREPIN  Honoré

    Le 10 mai 1806, il fit une chute de cheval et se cassa la jambe,il reçut comme récompense une indemnité de 3 mois de solde, à la suite de cet accident il fut mis à la retraite le 1 avril 1807.

    Rappelé à l'activité le 20 octobre 1811 dans les états-majors de place, il fut attaché en 1813 à celui de Glogau d'où il ne sortit qu'à la paix.

    Officier de la Légion d'honneur le 14 juin 1813.

    * CREPIN  Honoré

    * CREPIN  Honoré

     

    Il fut alors mis en demi-solde et retraité de nouveau le 1 juillet 1818, il se retira à Amiens où il mourut le 15 février 1825.

    * CREPIN  Honoré


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique