• Jules-Adrien-Hyppolite  ALIAMET de CONDE

     

    Né le 18 juin 1769 à Abbeville

    Mort le 27 juillet 1853 à Abbeville

    Fils de Jacques-Adrien Aliamet, seigneur de Condé, président-trésorier de France en Picardie et de Elisabeth Plantard.

    Marié le 21 décembre 1797 à Abbeville avec Marie- Elisabeth Michault.

    * ALIAMET de CONDE

     

    Commandant de garde-nationale

    Chevalier de la Légion d'honneur

     

    * ALIAMET de CONDE 

    Entré au service au 1er bataillon de la Somme comme capitaine le 1er septembre 1791, il fait la campagne de 1792 à l'armée du Nord sous le commandement du général Dumouriez.

    Démissionnaire en janvier 1793, il rentre au service comme capitaine de la réquisition en septembre de la même année.

    Incorporé comme soldat dans la 54ème demi-brigade, mis en réquisition comme secrétaire de Mr Traullé, commandant de la place de Sedan, il fait la campagne de 1794 en Belgique et en Hollande sous les généraux Pichegru et Moreau.

    Passé sergent, il démissionne en vertu d'un décret qui donnait aux sous-officiers la faculté de rentrer dans leurs foyers.

    En 1799, il est nommé chef de bataillon de la garde nationale.

    Nommé et breveté chef de la 2ème cohorte de la 1ère légion de la garde nationale le 6 frimaire an XIV.

    Chef de la 2ème cohorte de la 2ème légion le 8 juin 1809.

    Confirmé comme commandant des 2 cohortes urbaines le 24 juin 1813.

    Chevalier de la Légion d'honneur le 30 août 1814.

    Nommé chef de cohorte par le roi, confirmé le 20 mars 1815 commandant de la garde d'honneur et de sureté à Abbeville jusqu'à sa retraite fin 1816 popur cause de santé.

    * ALIAMET de CONDE

     


    votre commentaire
  • Marie-Jean-Baptiste de VERDIERE

     

    Né le 2 septembre 1783 à Amiens.

    Mort le 26 janvier 1846

     

    Chevalier de la Légion d'honneur le 1 octobre 1807, étant adjudant-major au 2ème dragons.

    Officier de la Légion d'honneur le 1 août 1821, étant Lieutenant-Colonel aux dragons de la Manche.

    * VERDIERE Marie-J-B de.

    * VERDIERE Marie-J-B de.


    votre commentaire
  • Georges-Casimir SERPETTE de BERSEAUCOURT

     

    Né le 17 avril 1790 à Berseaucourt, hameau de Pertain (canton de Nesle)

    Mort le 8 octobre 1865

    Fils du sieur Georges Serpette, seigneur de Berseaucourt et de dame Barbe-Charlotte Hadengue.

    * SERPETTE de BERSEAUCOURT

     

    Major dans la cavalerie

    Chevalier et officier de la Légion d'honneur

     

    * SERPETTE de BERSEAUCOURT

    Garde d'honneur au 1er régiment le 1 juin 1813

    Fourrier le 11 juin 1813, fait la campagne de 1813 en Saxe

    Maréchal des logis-chef le 3 août 1813

    Fait la campagne de France en 1814

    Mousquetaire de la garde du roi le 1 juillet 1814

    Fait la campagne de 1815 avec les Princes, à rejoint le roi Louis XVIII en Belgique.

    Chevalier de la Légion d'honneur le 2 février 1815

    Porte-guidon aux 8ème rgt de dragons du Rhône  le 13 décembre 1815

    Officier de la Légion d'honneur le 28 avril 1841.

    Nommé major du 6ème lanciers

    * SERPETTE de BERSEAUCOURT


    votre commentaire
  • Charles-François-Marie  DUFRESNE de BEAUCOURT

     

    * DUFRESNE de BEAUCOURT

    Né le 7 mars 1765 à Amiens

    Mort le 16 janvier 1842 à Amiens

    Fils de Charles Dufresne (écuyer seigneur de Beaucourt,Esbart, Bégaudelles) et de dame Marie-Jeanne Dufresne Defontaine.

    * DUFRESNE de BEAUCOURT

     

    Colonel d'état-major

    Adjudant-commandant

    Chevalier et officier de la Légion d'honneur

     

    * DUFRESNE de BEAUCOURT 

    Sous-lieutenant de remplacement au régiment du Maine le 24 juillet 1785, il y devient sous-lieutenant en pied le 29 avril 1788.

    Il passe lieutenant le 12 janvier 1792 et capitaine le 6 novembre suivant, il fit les campagnes de 1792 à l'an V aux armées des Alpes et d'Italie.

    Promu adjudant-général chef de bataillon sur le champ de bataille le 27 frimaire an II par le représentant du peuple Barras lors de la prise de Toulon, pour être parvenu le premier sur la montagne du Farron.

    Il fut confirmé dans ce grade le 4 nivôse suivant et devint adjudant-général chef de brigade le 25 prairial an III.

    Réformé le 28 ventôse an V, il resta à l'armée d'Italie jusqu'au 1 vendémiaire an VI par ordre du général en chef Bonaparte et nommé président du 2ème conseil de guerre.

    * DUFRESNE de BEAUCOURT* DUFRESNE de BEAUCOURTgrande tenue et bicorne d'adjudant-commandant (lusée de l'armée)

    Inscrit sur le tableau des 120 adjudants-commandants appelés à l'état-major général de l'armée le 9 fructidor an XI et employé à l'état-major de la 9ème division militaire le 11 frimaire an XII.

    Nommé le 15 pluviose an XII chevalier de la Légion d'honneur et officier de l'ordre le 25 prairial suivant.

    * DUFRESNE de BEAUCOURT

    Il passa le 9 prairial an XIII à l'état-major de la 27ème division  et servit aux armées d'Italie et de Naples de l'an XIV à 1807.

    Il prit sa retraite le 7 août de cette dernière année.

    Il meurt à Amiens le 16 janvier 1842.

    * DUFRESNE de BEAUCOURT


    votre commentaire
  • Charles-Frédéric  BOISTEL d'WELLES-DUROYER

     

    * BOISTEL d'WELLES-DUROYERblason de la famille Boistel d'Welles

     

    Né le 1 juillet 1790 à Amiens

    Mort le 14 janvier 1884 à Amiens

    Fils de J-B Boistel d'Welles et de Marie-Thérèse-Charlotte d'Incourt d'Abancourt.

    Marié en 1851 avec Henriette-Adèle-Claire Delbourg d'Arragon.

     

    Colonel de la garde nationale

    Capitaine d'artillerie

    Chevalier de la Légion d'honneur

     

    * BOISTEL d'WELLES-DUROYER 

    Entré à l'école Polytechnique en 1808, il en sortit en 1810 et affecté dans l'artillerie, il passa 2 ans à l'école d'application de Metz comme sous-lieutenant élève, il en sortit lieutenant en 1812.

    Il participa aux dernières campagnes de l'Empire, notamment en Russie dans le 7ème corps de la Grande Armée.

    Nommé capitaine et aide-de-camp du général Trigand de Beaumont.

    Lors du retour de Napoléon de l'île d'Elbe, il était en garnison à Douai au 6ème régiment d'artillerie.

    Présent à Waterloo le 18 juin 1815.

    Nommé colonel de la garde nationale sous la Restauration.

    Chevalier de la Légion d'honneur le 24 juillet 1832

    Maire d'Amiens de 1832 à 1835 puis de 1839 à 1848.

    Président du Conseil Général de la Somme et secrétaire perpétuel de l'académie d'Amiens.

    Une rue d'Amiens porte son nom : rue Duroyer (faubourg Ste Anne)

    Il résidait au 17 rue Mazagran à Amiens.

    * BOISTEL d'WELLES-DUROYER

    Sa sépulture se trouve au cimetière de La Madeleine à Amiens

    * BOISTEL d'WELLES-DUROYER


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique