• Philippe-François-Germain WARANGUIN

     

    Sergent d'infanterie de ligne

    Chevalier de la Légion d'Honneur le 5 mai 1833

     

    Né le 2 mai 1780 à Amiens

    Décédé le 19 août 1844

    Fils de Philippe-Quentin et de Marie-Claire-Véronique Tellier

    Marié à Marguerite Bell

    * WARANGUIN Philippe-François

     

    Entré au service le 21 juin 1803 dans le 39ème rgt d'infanterie de ligne

    Grenadier le 16/8/1808

    Caporal le 16/2/1811

    Congédié le 20/8/1812

    A servi en qualité de sergent dans le 2ème rgt de Cherbourg de juin 1813 jusqu'au 28/4/1814

    Puis dans le 1er bataillon des gardes nationales d'élite de la Somme du 1/5/1815 au 25/7 de la même année comme maître-tailleur.

    Incorporé aux compagnies provisoire de la Légion de la Somme le 2/2/1816

    Rengagé en 1822 jusqu'en 1833

    A fait les campagnes des ans 12 et 13 sur la flotille

    De vendémiaire an 14 jusqu'en 1808 à la Grande Armée

    De 1809 à 1812 en Espagne et au Portugal

    * WARANGUIN Philippe-François


    votre commentaire
  • Jean-Louis DESJARDINS

    * DESJARDINS Jean-Louis

     

    Lieutenant d'infanterie de ligne

    Chevalier de la Légion d'Honneur le 28 juin 1805

    * DESJARDINS Jean-Louis

     

    Né le 16 août 1775 à Le Ronssoy (Somme)

    Décédé le 16 septembre 1862

    Fils de Henry Desjardins et Anne Ricaux

    * DESJARDINS Jean-Louis

     

    Arrivé au corps du 1er rgt d'infanterie de ligne le 28/4/1793 comme voltigeur

    Caporal le 3/8/1799

    Sergent le 25/7/1803

    Sous-Lieutenant le 9/11/1812

    Lieutenant le 14/4/1813

    Blessé par un coup de feu à la jambe droite en l'an 7 à Zurïch

    A fait toutes campagnes de 1793 à l'an 14 et de 1806 à 1814.

    * DESJARDINS Jean-Louis


    votre commentaire
  • Joseph NORMAND

     

    Sergent au 1er régiment d'infanterie de ligne

     

    Né le 19 mars 1769 à Barly (Somme)

    Décédé le 18 octobre 1811 à Marseille

     

    Fils de François Normand et Marie-Barbe Bourdon

     

    Incorporé au 1er rgt d'infanterie le 5/1/1794

    Caporal le 21/4/1801

    Sergent le 3/9/1809

    A reçu des mains du Premier Consul, en l'an XI, un brevet d'honneur pour sa conduite héroïque à l'armée des Grisons.

    Chevalier de la Légion d'Honneur le 24/9/1803

    Entré à l'hôpital civil (Hôtel-Dieu) de Marseille le 12/9/1811, y est décédé le 18 octobre.

    * Normand Joseph


    votre commentaire
  • Les armées alliées mettent fin à l'épopée de Napoléon, l'armée russo-prussienne passent par Montdidier se dirigeant vers Paris. Dès le 19 mars 1814, cosaques et Tartares saccagent le pays et viennent à Quiry-le-Sec dans l'intention de brûler le village qui refuse les réquisitions.

    Tout le monde s'est enfui sauf les vieillards qui accueillent les soldats, les font boire et manger, finalement les cosaques chargent leur voiture de foin et se retirent.

    L'adjoint du maire de Coullemelle, Benjamin Pourcelle envoie alors un message à Paris pour demander des armes, son message est intercepté, un détachement de cosaques arrive à travers champs pour mettre le feu au village, ils se contentent de piller la maison du maire Nicolas Violette et celle de Pourcelle qu'ils emmènent à Montdidier.

    Des combats poussent l'envahisseur à quitter la ville, leur prisonnier profite d'une escarmouche déclenchée par des francs-tireurs pour s'enfuir.

    De ces évènements, il reste deux traces incrustées dans la pierre, dans la cave de la rue du Bois où habitaient les Pourcelle, un linteau calcaire porte encore l'inscription gravée " Les cosaques sont venus ycy le 23 mars 1814 à 2 heurs après-midi".

    Coullemelle

     

                                              photo: Jean Désesquelles                          

    Dans le cimetière sur la tombe de Benjamin et Marie-Anne Pourcelle, un bas-relief représentant Benjamin semblant sortir d'un tombeau, torse nu, libéré et portant une inscription en latin rappelant qu'en 1814, lié par des chaînes et proche de la mort, par l'invocation de la bienheureuse Vierge Marie, il s'évada par miracle sain et sauf.

    * Coullemelle

     

     


    votre commentaire
  • Auguste-Louis-Gabriel de Montaigu

    Comte de l'Empire en 1810

    Colonel de cavalerie

    Chambellan de Napoléon 1er

    Chevalier de la L-H en 1812

    Officier de la LH le 22 août 1814

    * Montaigu Auguste-Louis

     

    Né le 2 février 1780 à Paris

    Mort le 19 juillet 1846 à Paris

    Possédait le château de Sailly-Saillisel (près de Péronne)

    Fils de Charles-François-Louis-Antoine de Montaigu et de Louise-Françoise-Joséphine de Sailly.

    * Montaigu Auguste-Louis

    Ce document a été fait et signé au château de Sailly.

    * Montaigu Auguste-Louis

     


    votre commentaire