• Charles BOUTHEL

    * BOUTHEL  Charles

     

    Né le 18 juillet 1793 à Sauvillers-Mongival (Somme)

    Décédé le 9 novembre 1837 à Belfort

    Fils de Jacques (cabaretier) et de Madeleine Flon

    Marié le 28 juin 1826 à Marie-Anne Mathieu, d'Epinal.

    * BOUTHEL  Charles

     

    Entré au service le 21 décembre 1812 au 17ème dragons

    Fait les campagnes de 1813 et 1814 avec ce régiment.

    Arrivé au 10ème régiment de cuirassiers le 31 janvier 1816

    Congédié par ancienneté de service le 31 décembre 1820

    Arrivé au 3ème régiment de dragons le 27 octobre 1821, comme remplaçant le nommé Cardon Jean-François, jeune soldat de la classe 1820.

    A fait la campagne d'Espagne en 1823.

    Chevalier de la Légion d'honneur le 18 septembre 1833.

    * Transcription de l'acte de décès à la mairie de Sauvillers-Mongival

    * BOUTHEL  Charles


    votre commentaire
  • Pierre-Florimond  BIZET

     

    Né le 16 juillet 1777 à Amiens

    Décédé le 24 janvier 1830

    Fils de Pierre (marchand de vin) et de Marie-Antoinette Lefebvre

    * BIZET  Pierre-Florimond

     

    Capitaine d'infanterie de ligne

    Chevalier de la Légion d'honneur le 23 mai 1825

    * BIZET  Pierre-Florimond

     

    Entré au service le 25 octobre 1799 comme soldat au 1er bataillon auxiliaire de la Somme.

    Caporal-fourrier le 3 novembre 1799

    Passé avec son grade à la 1ère demi-brigade le 6 janvier 1800

    Nommé sergent le 23 septembre 1802

    Sous-lieutenant le 30 mai 1807

    Lieutenant au 9ème régiment de ligne le 17 novembre 1810

    Capitaine au 46ème rgt de ligne le 1 avril 1813

    Placé provisoirement comme capitaine dans la légion de la Somme le 1 février 1816

    Nommé capitaine de la légion du Pas-de-Calais par ordonnance du Roi le 16 octobre 1816

    Resté à l'organisation du 32 ème rgt d'infanterie de ligne le 7 janvier 1821

    Campagnes : L'an 8 à l'armée du Rhin puis d'Italie

    L'an 9 en Italie

    1813 Armée d'Allemagne, 1814 au blocus de Magdebourg

    1815 à l'Armée du Nord où il reçoit un coup de sabre au front le 18 juin 1815 à la bataille de Mont Saint-Jean.

    * BIZET  Pierre-Florimond


    votre commentaire
  • Charles-Alexis  BOUBERT

     

    Né le 9 octobre 1784 à Andainville (Somme)

    Décédé le 15 juillet 1849 à Paris

    Fils d'Alexis et de Marie-Françoise Calippe

    Marié le 24/2/1816 à Marie-Françoise Bologne-Auzoux

    *BOUBERT  Charles-Alexis

     

    Brigadier aux chasseurs à cheval sous l'Empire

    Maréchal des logis de la gendarmerie royale

    Chevalier de la Légion d'honneur le 13 décembre 1846

    *BOUBERT  Charles-Alexis

     

    Entré au service aux chasseur à cheval et Mameluks le 25 janvier 1814

    Nommé brigadier par le général Drouot le 17 février 1814

    Déserté avec armes et bagages le 23 avril 1814

    Rentré le 9 avril 1815

    Déserté, monté avec armes et bagages le 5 février 1815

    A fait les campagnes  de 1814 et 1815 en France

    Blessé par un éclat d'obus à la jambe droite le 10 mars 1814 à Arcy sur Aube

    Reprend du service dans la gendarmerie à cheval avec le grade de brigadier, dans la 17ème légion de Corse, le 26 août 1816.

    Congédié le 31 décembre 1817

    Nommé gendarme à cheval à la compagnie de la Seine le 5 mai 1818

    Brigadier le 31 décembre 1822

    Maréchal des logis le 14 décembre 1830.


    votre commentaire
  • Honoré  BONARD

    Né le 1 mars 1787 à  Bouzincourt (Somme)

    Décédé le 27 janvier 1852 à Montdidier (Somme)

    Fils de Joseph Bonard (clerc laïc) et de Brigitte Bouthors

    * BONARD  Honoré

     

    Sergent-Major dans le 125 ème rgt d' l'infanterie de ligne

    Chevalier de la Légion d'honneur le 14 décembre 1849

    * BONARD  Honoré

    * BONARD  Honoré

     

    A son retour, il sera percepteur, à Flers en 1819, à Etalon en 1820, à Nesle en 1833 et à Montdidier en 1844 

     


    votre commentaire
  • Le pavillon du "Généreux"

    C'est à la capture, le 18/2/1800 au large de Malte, du vaisseau  " Le Généreux", l'un des quelques navires qui s'était échappé du désastre d'Aboukir, que l'on doit la sauvegarde de l'un des plus anciens pavillons tricolores connus.

    L'amiral Nelson s'empara de l'immense oriflamme de 16 m de long sur 8 de large et le rapporta dans son Norfolk natal, d'où il ne partira plus.

    Plus de 200 ans plus tard, le géant est encore marqué par les débris de bois et la poudre à canon.

    Le musée du château de Norwich l'a restauré et 47.000 euros ont été nécessaires.

    Ce drapeau serait l'un des premiers pavillons tricolores de l'histoire, l'étendart bleu-blanc-rouge a été adopté en 1794 par la Convention.

    C'est le picard Louis-Jean-Nicolas Lejoille, né à Saint-Valery-sur-Somme en 1759, commandant du "Généreux" qui aurait été l'un des premiers à arborer la gigantesque bannière à la poupe de son navire.


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires