• Officiers supérieurs 2

    Officiers supérieurs 2

     

    Chef de bataillon (infanterie)

    Chef d'escadrons ( cavalerie)

     

    Officiers subalternes

    Chef d'escadrons des chasseurs à cheval de la jeune garde impériale

     

  • Jean-Chrisostome NION

     

    Né le 14 novembre 1763 à Corbie

    Décédé le 4 mars 1832 à Givet (Ardennes)

    Fils de maître Pierre Nion, procureur du comté de Corbie, et de Marie-Jeanne-Ursule Lebrun

    *NION  Jean-Chrisostome

     

    Entré au service le 2 mars 1782, congédié par grâce le 11 mars 1789

    Capitaine au bataillon de la Somme le 6 novembre 1791

    Chef de bataillon au bataillon de formation d'Orléans le 20 mai 1793.

    Embrigadé dans la 6ème demi-brigade d'infanterie légère le 1 nivôse an 5 avec son grade.

    Chevalier de la Légion d'honneur le 25 prairial an 12 (14 juin 1804)

    Mis en retraite le 13 juillet 1812

    *NION  Jean-Chrisostome

    *NION  Jean-Chrisostome

     

    *NION  Jean-Chrisostome


    votre commentaire
  • Jean-Baptiste MINIER

    * MINIER  Jean-Baptiste

     

    Né le 10 décembre 1768 à Bussy-les-Poix (Somme)

    Décédé le 17 juillet 1829 à Quevauvillers (Somme)

    Fils de Adrien et Marie-Marguerite Verdure

    Frère aîné de Jean-Joseph Minier (1777), maréchal des logis de dragons.

    * MINIER  Jean-Baptiste

     

    Entré au service à 23 ans comme sergent-Major au 9ème bataillon de la Somme, devenu le 61ème régiment d'infanterie de ligne, le 2 septembre 1791.

    Lieutenant de canonniers le 4 février 1793

    Nommé capitaine le 18 ventôse an 2

    Nommé Chef de bataillon pour la bonne conduite qu'il a tenu à la bataille d'Iéna en 1806.

    Chevalier de la Légion d'honneur le 7 juillet 1807.

    * MINIER  Jean-Baptiste

    Il passe au 39ème rgt le 19 mai 1808

    Mis en congé de réforme le 8 octobre 1808, hors d'état de continuer à cause de ses nombreuses blessures  notamment : un coup de feu à la jambe gauche à Tournai en l'an 2, un autre au pied gauche en l'an 7 et un coup de feu qui lui a traversé la rotule du genou droit à Iéna en 1806.

    * MINIER  Jean-Baptiste

     

    * MINIER  Jean-Baptiste

     

     

     


    votre commentaire
  • Jean-Baptiste-Damien-Henri de LASCOUS

     

    Né le 31 mars 1778 à Amiens

    Décédé après 1852

    * de LASCOUS  j-baptiste

     

    Fils de Pierre de Lascours, écuyer, garde du corps du Roi, et de Marie-Catherine-Victoire

    Guérard.

    * de LASCOUS  j-baptiste

     

    Chef de bataillon d'infanterie

    Chevalier de la Légion d'honneur le 27 décembre 1814

    * de LASCOUS  j-baptiste


    votre commentaire
  • Gabriel-Isidore Blondin d'Abancourt

     

    * Blondin d'Abancourt

     

    * BLONDIN d'ABANCOURT

    Né le 7 mai 1764 à Abbeville

    Mort le 30 janvier 1844 à Abbeville

    Fils de Charles Wilbrode Blondin, écuyer-seigneur de Brutelette, conseiller du roi en la sénéchaussée du Ponthieu, et de dame Marie-Marguerite-Aimée Sannier.

    * Blondin d'Abancourt

     

    Emigré en 1791, il entre dans la compagnie des gentilshommes d'Artois comme volontaire le 25 septembre 1791.

    Lieutenant dans une compagnie noble d'ordonnance à Coblentz le 24 janvier 1792, congédié par suite du licenciement de l'armée des Princes le 25 novembre 1792.

    A l'armée de Condé, compagnie 4 en 1793

    Entré dans les hussards à la solde de la Hollande le 8 juin 1794

    Au régiment de Mortemer-infanterie à la solde de l'Angleterre comme sergent-major le 10 mai 1795 jusqu'en 1802

    Entré dans la compagnie des Cent-suisses de la garde du roi le 10 juillet 1814 comme sergent-major

    Chevalier de Saint-Louis en août 1814

    Adjudant-major des gardes du corps à pied du roi Louis XVIII

    Etait du voyage à Gand avec la maison du roi

    A fait 14 campagnes.

    Chevalier de la Légion d'honneur le 21 mai 1821.

    * Blondin d'Abancourt

    Sa signature

    * Blondin d'Abancourt

    Sa sépulture au cimetière de la Chapelle a Abbeville.

    * Blondin d'Abancourt

    Photos: RG

    * Blondin d'Abancourt

    Erreur sur l'année de décès ! Il est bien décédé le 30 janvier 1844 (vu Etat-civil) à 79 ans et 9 mois....


    votre commentaire
  • François-Joseph-Alphonse  SCRIBE

     

    Né le 29 août 1778 à Avesne-les-Bapaume

    Mort le 18 juillet 1853 à Péronne (Somme)

    * SCRIBE François-Joseph

     

    Chef d'escadron de cavalerie

    Chevalier et officier de la legion d'honneur

    Chevalier de Saint-Louis et chevalier de l'Ordre de la Réunion

    * SCRIBE François-Joseph

     

    Entré au service comme chasseur à cheval au 3ème rgt le 22 nivôse an 7

    Grenadier à cheval de la garde le 28 germinal an 8, il fait la campagne du Piémont

    Brigadier le 2 brumaire an 10, marechal des logis le 23 vendémiaire an 11 et mdl-chel le 1 vendémiaire an 12, il fait campagne sur les côtes de l'Océan.

    Lieutenant en second le 27 frimaire an 14 à la Grande armée.

    Campagne de Prusse et Pologne en 1806 et 1807

    Chevalier de la légion d'honneur le 14 mars 1806

    Lieutenant en premier le 25 juin 1807

    Campagne d'Espagne en 1808, en Allemagne en 1809 et retour en Espagne en 1810-1811, il est nommé chef d'escadron-capitaine le 14 juin 1811.

    Confirmé chef d'escadron par ordonnance, il fait la campagne de Russie en 1812 puis celle de Saxe en 1813.

    Officier de la légion d'honneur le 28 novembre 1813

    * SCRIBE François-Joseph

    En 1814, campagne de France où il est blessé de 2 coups de sabre à la main droite.

    Campagne de Belgique, blessé par un coup de feu à la cuisse gauche à Mont Saint-Jean, il a un cheval tué sous lui à Waterloo.

    * SCRIBE François-Joseph


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique