• Charles-Mathieu AVRONSART

     

    Né le 21 septembre 1773 à Longueval (Somme)

    Décédé le 30 août 1832 à Longueval

    Fils de Charles Avronsart et Marie-Catherine Bellot

    Veuf en 1ère noces de Marie-Catherine Duroizel

    Marié en seconde noces à Joséphine Malet

    *AVRONSART Charles-Mathieu

     

    Entré au service comme soldat le 10 juin 1792 au 2ème bataillon de la Somme.

    Passé au 7ème régiment d'artillerie légère le 30 juin 1794

    Incorporé au 8ème régiment d'artillerie à pied le 21 janvier 1802

    Passé dans l'artillerie de l'ex-garde le 22 juillet 1806

    Nommé chevalier de la Légion d'honneur le 9 juillet 1809

    *AVRONSART Charles-Mathieu

    Retiré avec pension de retraite le 15 juillet 1814

    Admis dans la Garde de la prévôté de l'Hôtel du Roi le 31 décembre 1815.

    A fait les campagnes de 1792 à 1801 à l'armée du Rhin

    Les ans 12 et 12 sur les Côtes de l'Océan

    Celles de 1805 à 1811 à la Grande Armée

    *AVRONSART Charles-Mathieu


    votre commentaire
  • PETIT Louis-Joseph

     

    Sépulture du grognard de l'Empire Louis-Joseph PETIT à Saint-Riquier.

    PETIT Louis-Joseph


    votre commentaire
  • Jean-François-Thomas GOULAND

     

    Né le 3 février 1775 au Hamel, commune de Contoire-Hamel

    Décédé le 25 janvier 1853

    Fils de Toussaint Gouland et Marie-Louise Bourguignon

    Chevalier de la Légion d'honneur le 31 octobre 1809

    Officier de la Légion d'honneur le 17 mars 1815

    Chevalier de l'ordre de Saint-Louis le 26 mai 1816

    * GOULAND  Jean-François

     

    Entré au service le 8 septembre 1791 au 4ème bataillon de la Somme.

    Caporal le 13 juillet 1793.

    Sergent au 9ème de ligne le 22 février 1795

    Sergent-major le 15 janvier 1801

    Adjudant sous-officier le 27 avril 1802

    Sous-lieutenant le 2 décembre 1802

    Lieutenant le 25 décembre 1805

    Adjudant-major le 27 novembre 1808

    Capitaine le 10 octobre 1809

    Chef de bataillon au 50ème de ligne le 12 avril 1813

    Mis en non-activité à la réorganisation le 21 août 1814

    Envoyé aux ordres du général Sébastiani le 13 avril 1815

    Placé dans un bataillon de la Garde Nationale en activité le 20 mai 1815

    Major dans la Légion de l'Isère le 21 février 1816.

    A fait les campagnes des ans 1792 à 1796 à l'armée du Nord, en Hollande et Allemagne, 1797 en Italie, 1798 à 1800 en Egypte et Syrie, 1801 à 1805 sur les Côtes de l'Océan et Allemagne, 1809 en Italie et Autriche, 1810 au Tyrol, 1812 en Russie, 1813 et 1814 Illyrie et Italie.

    Blessures:  coup de feu au genou droit en 1793

    Coup de mitraille au bras gauche à St Jean d'Acre

    Touché par un boulet au côté gauche le 6 juillet 1809 à Wagram

    Cuisse gauche traversée  par une balle  en 1813 en Illyrie.

    * GOULAND  Jean-François

     


    votre commentaire
  • LOUVET  Florent-Antoine

     

    Né le 19 janvier 1775 à Roye (Somme)

    Décédé le 8 novembre 1849 à Roye

    Fils de Nicolas Louvet (tonnelier) et de Marie-Anne Marc

    * LOUVET Florent-Antoine

     

    * LOUVET Florent-Antoine

    * LOUVET Florent-Antoine

    * LOUVET Florent-Antoine


    votre commentaire
  • Auguste-Joseph TRIBOUT

     

    Né le 24 novembre 1766 à Eswars (Nord)

    Décédé le 25 mars 1834 à Bellancourt (Somme)

     

    Il entre au service le 26 juin 1783 comme soldat au régiment de Flandre.

    Il devient caporal le 4 novembre 1787 et quitte le service le 16 août 1789.

    Il reprend du service dès le 20 août 1789 comme caporal dans la Garde Nationale soldée de Paris.

    Le 15 décembre 1790, il passe capitaine dans la Garde nationale de son canton.

    Le 12 janvier 1792, il est tambour-major au 2ème bataillon des volontaires de Seine-Inférieure.

    Il est nommé Lieutenant-colonel en second de ce bataillon le 16/9/1792.

    Promu général de brigade le 22/8/1793 général de division le 30/9/1793 et commandant de la place de Brest.

    Le 18/11/1793 il est battu par les Vendéens à la bataille de Pontorson, il est alors destitué le 28/9/1794 et le 9/9/1796 rétrogradé comme chef de bataillon, sans affectation.

    Rappelé à l'activité le 22/2/1799 comme chef de bataillon à la suite, le 23/8/1799 il prend le commandement du 1er bataillon auxiliaire de la Somme et employé à l'armée du Rhin.

    Réformé le 23/9/1800.

    Remis en activité le 6 juin 1811 comme commandant du 16ème bataillon des prisonniers espagnols, employé aux travaux de Cherbourg jusqu'au 30 avril 1814.

    Mis en demi-solde le 1 août 1814 ett admis à la retraite le 31 janvier 1815.

    Il se retire à Bellancourt et y meurt le 25 mars 1815.

    * TRIBOUT Auguste-Joseph


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires