• Pierre-Antoine  CAUET

     

    Né le 2 novembre 1769 à Englebelmer (Somme)

    Mort le 21 décembre 1854 à Amiens

     

    * CAUET  Pierre-Antoine

     

    Chef de bataillon dans l'infanterie

    Chevalier de l'Empire

    Chevalier et officier de la Légion d'honneur

     

    * CAUET  Pierre-Antoine

    Entré au service comme sous-lieutenant au 6ème bataillon des fédérés le 29 juillet 1792 et fait campagne aux armées de Champagne.

    Lieutenant le 19 mars 1793 puis quartier-maître le 14 avril, nommé capitaine le 23 nivôse an II.

    De 1793 à l'an VII, il fait les campagnes aux armées du Nord, Sambre et Meuse et du Rhin.

    Commissaire des guerres à l'armée du Nord le 9 germinal an II, réformé le 25 fructidor an III, réintégré capitaine le 11 floréal an IV à la 60ème demi-brigade.

    De l'an VIII à 1806, il fait campagne aux armées de Hollande, de l'Ouest, d'Italie, d'observation du Midi, à l'île d'Elbe.

    Capitaine de voltigeurs le 25 vendémiaire an XIV.

    De 1807 à 1810 il est à l'armée d'Illyrie, en 1811 et 1812 en Espagne et 1813 en Allemagne.

    * CAUET  Pierre-Antoine

    Chevalier de la Légion d'honneur le 12 février 1813

    Nommé chef de bataillon au 28ème de ligne le 30 juin 1813

    Officier de la Légion d'honneur le 5 août 1813.

    Prisonnier de guerre par la capitulation de Dresde le 12 novembre 1813, rentré le 15 juillet 1814.

    * CAUET  Pierre-Antoine

    * CAUET  Pierre-Antoine

     

     


    votre commentaire
  • François-Bernard  CAILLE

     

    Né le 24 décembre 1748 à Amiens

    Mort le 26 octobre 1832 à Amiens

    Fils de Louis Caille et de Marie-Jeanne Bernard

    Frère ainé du Lieutenant-colonel François-Félix CAILLE

    * CAILLE  François-Bernard 

    Chef d'escadron (cavalerie)

    Chevalier de la Légion d'honneur

     

    * CAILLE  François-Bernard

    Entré dans l'armée comme dragon le 6 mars 1773 dans le régiment de Conti.

    Brigadier le 1 septembre 1782, fourrier le 4 juin 1784, maréchal des logis-chef le 26 février 1786, adjudant sous-officier le 1 avril 1791 et sous-lieutenant le 15 septembre suivant.

    Il fit à l'armée du Rhin les campagnes de 1792 à l'an III et obtint le grade de lieutenant le 17 juin 1792.

    Nommé capitaine le 8 mars 1793.

    Employé à l'armée du Rhin et Moselle pendant les ans IV et V, promu chef d'escadron le 1er frimaire an IV.

    Il se trouva le 13 fructidor à l'affaire de Mosaïck où son régiment chargea et poursuivit l'ennemi jusqu'aux portes de Munich.

    Il se distingua de nouveau le 1er floréal an V au deuxième passage du Rhin.

    De l'an VI à l'an X, il servit aux armées d'Allemagne, de l'Ouest et de Batavie.

    Membre de la Légion d'honneur le 25 prairial an XIII.

    Admis à la retraite le 3 brumaire an XIII, il se retira à Amiens où il décédera le 26 octobre 1832.

    Il est inhumé avec son frère au cimetière de La Madeleine.

    * CAILLE  François-Bernard

    * CAILLE  François-Bernard

     


    votre commentaire
  • Pierre-François-Louis  BOUSSINGAULT

     

    Né le 30 décembre 1773 à Fins (Somme)

    Mort le 2 ......1846

    Fils de Jean-Baptiste Bouzaingot ( pensionné des fermes du Roy en qualité de capitaine général) et de Marie-Nicole-Sophie Boiron.

    Orthographié Bouzaingot sur l'état-civil !!!

    * BOUSSINGAULT

     

    Chef d'escadron (cavalerie)

    Chevalier de la Légion d'honneur

    Chevalier de Saint-Louis

    Décoré de l'ordre du Croissant et de l'ordre du brassard de Bordeaux.

    * BOUSSINGAULT

     

    Entré au service comme cadet au chevau-légers de Lobkovitz le 10 octobre 1792.

    Volontaire aux hussards de Choiseul le 13 novembre 1794.

    Volontaire ayant rang de sous-lieutenant dans la cavalerie de Condé le 1 juin 1796, il sera blessé à Biberac en Souabe, d'un coup de sabre au bras gauche.

    Cadet aux chasseurs britanniques le 1 mai 1801.

    Nommé adjudant-major le 26 juin 1806, il sera blessé à Rosette en Egypte le 31 mars 1807 d'un coup de feu au travers du corps.

    Nommé chef d'escadron le 1 juin 1813, pendant la campagne d'Espagne, il est blessé à Pampelune le 30 juillet 1813 d'un coup de feu à la main droite.

    De nouveau blessé le 10 décembre 1813 à Saint-Jean-de-Luz d'un coup de feu à la jambe droite.

    Décoré de l'Ordre du brassard de Bordeaux le 12 mars 1814, par le duc d'Angoulême.

    Chef d'escadron dans un corps d'officiers sans troupes le 24 décembre 1814.

    Chevalier de l'ordre de Saint-Louis le 8 septembre 1815

    Passe aux chasseurs à cheval de l'Oise comme chef d'escadron le 7 février 1816.

    Chevalier de la Légion d'honneur le 1 mai 1821.

    A fait les campagnes de 1793 à 1801 sous les ordres du prince de Condé et celles de 1802 à 1814.

    * BOUSSINGAULT


    votre commentaire
  • Charles-Frédéric  BOISTEL d'WELLES-DUROYER

     

    * BOISTEL d'WELLES-DUROYERblason de la famille Boistel d'Welles

     

    Né le 1 juillet 1790 à Amiens

    Mort le 14 janvier 1884 à Amiens

    Fils de J-B Boistel d'Welles et de Marie-Thérèse-Charlotte d'Incourt d'Abancourt.

    Marié en 1851 avec Henriette-Adèle-Claire Delbourg d'Arragon.

     

    Colonel de la garde nationale

    Capitaine d'artillerie

    Chevalier de la Légion d'honneur

     

    * BOISTEL d'WELLES-DUROYER 

    Entré à l'école Polytechnique en 1808, il en sortit en 1810 et affecté dans l'artillerie, il passa 2 ans à l'école d'application de Metz comme sous-lieutenant élève, il en sortit lieutenant en 1812.

    Il participa aux dernières campagnes de l'Empire, notamment en Russie dans le 7ème corps de la Grande Armée.

    Nommé capitaine et aide-de-camp du général Trigand de Beaumont.

    Lors du retour de Napoléon de l'île d'Elbe, il était en garnison à Douai au 6ème régiment d'artillerie.

    Présent à Waterloo le 18 juin 1815.

    Nommé colonel de la garde nationale sous la Restauration.

    Chevalier de la Légion d'honneur le 24 juillet 1832

    Maire d'Amiens de 1832 à 1835 puis de 1839 à 1848.

    Président du Conseil Général de la Somme et secrétaire perpétuel de l'académie d'Amiens.

    Une rue d'Amiens porte son nom : rue Duroyer (faubourg Ste Anne)

    Il résidait au 17 rue Mazagran à Amiens.

    * BOISTEL d'WELLES-DUROYER

    Sa sépulture se trouve au cimetière de La Madeleine à Amiens

    * BOISTEL d'WELLES-DUROYER


    4 commentaires
  • Vast  BERLENCOURT

     

    Né le 26 septembre 1769 à Moreuil (Somme)

    Mort le 31 octobre 1836 à Moreuil

    * BERLANCOURT  Vast

     

    blason de la ville de Moreuil* BERLANCOURT  Vast

     

     

    Major d'infanterie

    Chevalier et Officier de la Légion d'honneur

    Chevalier de Saint-Louis

     

    Il entre au service le 15 octobre 1792 au 7ème bataillon de la Somme comme capitaine, incorporé à la 197ème demi-brigade d'infanterie le 18 messidor an II.

    Il fait les campagnes de 1793 et l'an II sur les côtes de Brest et celles des ans III et IV aux côtes de l'Océan.

    Embarqué le 10 frimaire an III sur le vaisseau " le Tourville " comme commandant de garnison.

    Il fait ensuite la campagne d'Italie pendant les ans V et VI, la campagne d'Angleterre en l''an VII, en l'an IX il est embarqué sur la frégate " la Muron ", l'an X en Italie.

    Il fait partie de la Grande Armée de l'an XIV à 1808, il est blessé d'un coup de feu à l'épaule droite à Friedland le 14 juin 1807.

    Chevalier de la Légion d'honneur en 1807

    Il est nommé chef de bataillon au 58ème régiment de ligne le 11 septembre 1808.

    De 1809 à 1813, il est en Espagne , il est nommé major dans le 65 ème rgt le 28 juin 1813.

    Il est de retour dans la Grande Armée en fin 1813 et 1814, il fait la campagne du Nord.

     Chevalier de Saint-Louis en 1815.

    * BERLANCOURT  Vast

     

    * BERLANCOURT  Vast


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires