• Jean-Pierre  FOURNIER

     

    Né le 17 décembre 1786 à Hardecourt-au-Bois (Somme)

    Mort le 15 décembre 1857 à Hardecourt-au-Bois

    Fils de Jean-Pierre Fournier (blatier) er de Rosalie Fournier

    * FOURNIER  Jean-Pierre

     

    Lieutenant de cavalerie (chasseur à cheval)

    Chevalier de la légion d'honneur

    * FOURNIER  Jean-Pierre

     

    Entré au 12ème rgt de cuirassiers le 10 mars 1807, il fait campagne avec la Grande armée en 1807 et 1808.

    Campagne de 1809 en Allemagne où il est nommé brigadier le 13 juin 1809.

    Campagne de Hanovre en 1810 et 1811.

    Marechal des logis le 30 janvier 1812.

    Campagne de Saxe en 1813 où il est nommé sous-lieutenant le 14 mai 1813.

    Campagne de France en 1814 et campagne de Belgique en 1815.

    Licencié le 22 novembre 1815.

    Reprend du service le 15 octobre 1817 dans le 5ème bataillon de chasseurs de l'Isère.

    Il passe au 16ème rgt de chasseurs le 9 juillet 1823 comme sous-lieutenant.

    Il est nommé lieutenant en second le 6 janvier 1826.

    Chevalier de la légion d'honneur le 25 septembre 1828.


    votre commentaire
  • Nicolas-Firmin  FOREST

     

    Né le 19 septembre 1757 à Montdidier (Somme)

    Mort le 17 décembre 1827 à Montdidier

    Fils de Firmin Forest (charron) et de Elisabeth Robillard

    *FOREST  Nicolas-Firmin

     

    Lieutenant de cavalerie

    Chevalier de la légion d'honneur

    *FOREST  Nicolas-Firmin

     

    Il entre au sercice comme cavalier au régiment Champagne le 19 juillet 1777

    Puis cavalier au 16ème rgt, devenu le 24ème dragons le 2 octobre 1785.

    Brigadier le 11 février 1788

    Brigadier-fourrier le 21 mars 1791

    Maréchal des logis le 17 juin 1792

    Marechal des logis-chef le 21 juin 1793

    Adjudant le 26 messidoe an IV

    Sous-lieutenant à l'élection le 24 messidor an VI

    Lieutenant à l'ancienneté le 1 brumaire an XII

    Chevalier de la légion d'honneur le 18 décembre 1803

    Mis en retraite en 1806

    A fait les campagnes de 1792 à 1806.

    *FOREST  Nicolas-Firmin


    votre commentaire
  • Jean-Charles-Alexandre  FONTAINE

     

    Né le 3 février 1777 à Doullens (Somme)

    Mort le 16 juillet 1830 à Frévent (Pas-de-Calais)

    Fils de Alexandre Fontaine (serrurier) et de Marie-Jeanne Grugon

    * FONTAINE  Jean-Charles

     

    Lieutenant d'infanterie légère

    Chevalier de la légion d'honneur

    * FONTAINE  Jean-Charles

     

    Soldat au 1er bataillon de chasseurs en 1792

    Caporal le 13 frimaire an IX

    Sergent le 1 frimaire an XIV

    Blessé à la main droite, à Iéna en 1806

    Blessé par un coup de biscayen à la jambe droite à Eylau en 1807

    Sous-lieutenant au 13ème rgt d'infanterie de ligne le 16 janvier 1812

    Lieutenant le 15 avril 1813

    Chevalier de la légion d'honneur le 19 septembre 1813

    * FONTAINE  Jean-Charles

    Prisonnier de guerre lors de la capitulation de Dresde le 11 novembre 1813

    Rentré le 10 août 1814

    * FONTAINE  Jean-Charles

    * FONTAINE  Jean-Charles

     


    votre commentaire
  • Louis  FOLLET

     

    Né le 3 décembre 1774 à Dury (Somme)

    Mort le 25 mars 1826 à Paris

    Fils de Louis Follet (charpentier) et de Marie-Françoise Bignon

    Marié à Geneviève-Françoise Royer

    * FOLLET  Louis

     

    Lieutenant d'infanterie

    Chevalier de la légion d'honneur

    * FOLLET  Louis

     

    Entré au service le 15 septembre 1793 dans la 24ème demi-brigade, devenu ensuite le 61ème rgt de ligne, il y a servi jusqu'au 15 frimaire an X.

    A fait les campagnes de l'an II à l'armée du Nord, celles des ans III et IV à l'armée de Sambre et Meuse, l'an V en Italie et les ans VI à X en Egypte.

    Il passe caporal le 1 germinal an IX

    Il passe ensuite dans la garde des Consuls

    1805 sur les côtes du Nord

    Caporal aux grenadiers à pied de la garde le 1 janvier 1806, il fait la campagne d'Autriche de 1806, nommé chevalier de la légion d'honneur le 14 mars 1806..

    * FOLLET  Louis

    Sergent le 16 février 1807 et fait campagne en Prusse et en Pologne 1807-1808.

    En 1809 il fait campagne en Espagne

    Nommé lieutenant par décret impérial le 6 décembre 1811 à la Jeune Garde.

    De 1812 à 1814 il fait la campagne d'Allemagne, blessé par un coup de sabre au bras gauche et fait prisonnier le 31 octobre 1813 à Hanau, rentré le 25 mai 1814.

    Il passe au 90ème rgt de ligne le 1 août 1814 puis au 8ème rgt de tirailleurs de la Jeune Garde le 19 mai 1815 à l'armée des Alpes.

    * FOLLET  Louis

    * FOLLET  Louis

     


    votre commentaire
  • Jean-Marie  FLERS

     

    Né le 2 mai 1775 à Ayencourt-le-Monchel (Somme)

    Mort le 23 mai 1858 à Etelfay (Somme)

    Fils de Charles Flers et de Madeleine Jullien

    Marié à Marie-Catherine Cagniart

     

    Lieutenant d'infanterie

    Chevalier de la légion d'honneur le 24 septembre 1803

    Fusil d'honneur le 4 fructidor an 9

    * FLERS  Jean-Marie

     

    Entré au service le 18 mai 1793 dans le 56ème rgt d'infanterie, il fit avec honneur toutes guerres de la Révolution, depuyis 1793 jusqu'à l'an IX aux armées de Sambre et Meuse, d'Italie et d'Orient.

    Il se distingua par son courage le 15 septembre 1793 au déblocus de Maubeuge, où il reçut 3 coups de feu à la jambe droite et un quatrième au cou.

    Le 26 frimaire an IV à la Montagne Noire, il combattit avec une grande valeur et fut blessé d'un coup de feu qui lui traversa la jambe gauche.

    Pendant la campagne d'Egypte de l'an VII à IX, il se fit remarquer dans plusieurs circonstances, notamment au siège de Saint-Jean d'Acre et le 30 ventôse an IX à la bataille d'Alexandrie où il reçut un coup de feu à la tête.

    Caporal le 30 floréal suivant, il se conduisit avec une valeur si éclatante dans l'affaire du 4 fructidor que le général en chef lui accorda un fusil d'honneur comme témoignage de sa vive satisfaction pour ses bons services.

    * FLERS  Jean-Marie

    Cette juste récompense fut sanctionné par arrêté du Premier Consul en date du 9 prairial an IX.

    Promu sergent le 25 thermidor de la même année.

    Employé au camp de Saint-Omer en l'an XII et en l'an XIII, il fit ensuite les campagnes de la Grande armée en Autriche, en Prusse et en Pologne de 1805 à 1807.

    Sous-lieutenant le 21 décembre 1806, il passa lieutenant dans le 64ème rgt d'infanterie de ligne le 3 juin 1807.

    Il se conduisit avec une intrépidité remarquable à Friedland le 14 juin 1807 et y fut blessé d'un coup de feu à la jambe gauche.

    Accablé d'infirmités par suite des fatigues de la guerre et dans l'impossibilté de continuer un service actif, il sollicita sa pension de retraite, qui lui fut accordée le 10 mai 1808.

    * FLERS  Jean-Marie


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique